Sunday, June 06, 2010

Hier, enfin, c'était les funérailles de mon père. Ma mère et moi anticipions vraiment la chose. J'avait seulement été à une veille de salon funéraire dans ma vie, pour la grand-mère de Peanut, et j'avais pas particulièrement tripé. J'avais trouvé pénible de recevoir les sympathies de tout le monde toute la journée, alors que finalement, je me sentais pas très touchée. Je me disais que ça pouvait pas être beaucoup mieux quand je me sentirais vraiment touchée.

Ça s'est mieux déroulé que je pensais. Le défilé de personnes, connues et inconnues, souhaitant m'offrir leurs sympathies, m'a occupée pendant deux heures sans que je voie le temps passer. J'en ai un peu voulu à ma mère qui m'a abandonnée pendant environ une demi-heure... c'est vraiment terrible d'être toute seule pour recevoir les condoléances, et de devoir courailler partout pour présenter les autres membres de la famille à des parfaits inconnus qui veulent offrir leur condoléances personnellement à chacun...

Ensuite est venu le temps de la petite cérémonie sur place, par un prêtre inconnu qui n'était pas en état de faire sa job. Faut dire que son neveu est décédé la semaine dernière, quelques jours avant mon père je crois. C'est vraiment terrible, qu'un gars de 17 ans voué à un brillant avenir meure, mais on dirait que ça m'intéresse pas vraiment pour l'instant. Le prêtre nous a expliqué personnellement, à moi, à ma mère et à ma soeur, qu'il ne pourrait nous accompagner au cimetière pour l'inhumation de mon père d'abord parce qu'il avait une autre messe, mais aussi parce que c'était le même cimetière où ils ont enterré son neveu, et voilà! Il a commencé à nous raconter en long et en large tous les détails de l'histoire. Tout à fait terrible, je le répète, mais on s'en fichait! Et il a remis ça devant tout le monde à la fin de la petite cérémonie, de façon un peu plus abrégée, mais il m'a quand même tombé sur les nerfs. Il voulait quoi, qu'on lui donne nos sympathies?

Mais bon. On est ensuite partis pour le cimetière pour l'inhumation. Dès qu'on s'est stationnés au cimetière, la pluie qui tombait déjà a gagné en vigueur. On aurait été dans un film hollywoodien que le timing n'aurait pas été mieux. Une comédie hollywoodienne en fait, puisque le fossoyeur n'avait pas fait le trou assez large, si bien que l'urne n'entrait pas au complet et qu'ils ont dû égrandir le trou.... non mais, on parle d'une urne, là, me semble que c'est assez standard!

Puis, toujours avec un beau timing cinématographique, le soleil est réapparu alors que nous quittions le cimetière, en route vers chez nous.

Ne restera plus qu'à faire graver la plaque. Paraît que c'est fini, maintenant.
Yay! Je nous ai déniché un déshumidificateur usagé Energy Star sur UsedOttawa! Un peu plus cher que ce qu'on voulait payer au début, mais quand même moins cher que tout article comparable neuf!