Tuesday, December 29, 2009

There comes a point when all you have to talk about is the past because the present kind of sucks and you have no more future.

Wednesday, December 23, 2009

Vous savez que nous avons pris un deuxième chat, Ouzo, pour divertir la première qui s'ennuyait et nous miauler régulièrement après. Depuis qu'on a Ouzo, Sambuca ne chiale plus (sauf pour réclamer à grands cris de la bouffe en canne, mais bon) - c'est plutôt Ouzo qui trouve que Sambuca n'est pas assez divertissante et qui, même s'il a à présent huit gros mois, est vraiment dépendant.

C'est pourquoi la fin de semaine dernière, nous sommes allés à l'animalerie en vue de l'opération "Divertissons les chats". Nous leur avons acheté une fontaine d'eau (pour qu'ils arrêtent de rôder dans le bain en essayant de boire au robinet) et une Slim Ball. La Slim Ball est une balle de plastique avec des trous dans laquelle on met de la nourriture sèche. Le chat doit alors déployer des efforts pour arriver à se nourrir; ça l'occupe, ça l'empêche de manger par ennui, bref, ils sont sans doute à la veille de commercialiser le truc pour les humains.

Je sais pas si c'est parce qu'il est jeune et vif, mais Ouzo a compris le principe de la Slim Ball presque immédiatement - on n'a même pas eu besoin de lui montrer! Sambuca, par contre, s'obstine. Elle n'approche pas la balle. Quand on secoue la balle pour lui montrer que de la nourriture en tombe, elle mange la nourriture, mais ne semble pas intéressée à trouver le moyen d'y arriver elle-même. C'est décourageant. Hier j'ai essayé d'accrocher la balle à une corde pour la faire jouer avec, mais j'ai seulement réussi à lui faire peur (à Sambuca, pas à la balle). Ce soir j'essaie de la remplir de gâteries. Mais c'est pas vrai qu'un chat va gagner sur moi!

La fontaine d'eau n'a pas intéressé les chats autant qu'on l'espérait. En grande partie parce que l'eau qui s'écoule sur la paroi vers le bol n'est pas très visible. Quand on met notre doigt dessus et que l'eau est visible, Ouzo se met à triper fort.... va donc falloir installer un obstacle permanent, d'une façon ou d'une autre.... je vous dis que c'est compliqué!

Tuesday, December 22, 2009

Whew!
Mais quel examen tof ce fut en Droit des Autochtones! Pour la première fois de ma vie, j'ai cru que j'allais manquer de temps pour faire l'examen... ah qu'il était solide et épuisant! J'ai mis près de deux heures à répondre à la première question, c'est tout dire!

Et je n'ai pas du tout rêvé au droit des Autochtones cette nuit, non non, pas du tout!

Monday, December 21, 2009

Dans le cadre de mon travail, je dois régulìerement consulter des décisions judiciaires.

Dans le cadre de mes cours de droit, ya régulièrement des termes qui deviennent, pour diverses raisons plus ou moins pertinentes, des running gags constants entre moi et Mel. En Droit des Autochtones, c'est "usufruit", un concept qui nous a fait sentir assez incompétente dans le cours. En Droit international public, c'était "estopel", un mot juste divertissant, qu'on a passé des jours à l'avoir sur le bout de la langue et qui est très drôle en anglais.

Eh bien quand je lis des décisions et que j'aperçois le mot "estopel", je trouve toujours ça aussi comique.

Saturday, December 19, 2009

Have you been wondering what really is the next best thing since sliced bread?

'Cuz I found it.

It's yellow margarine with buttery taste.

When Tweety and I went on a road trip to Western Canada, we had to buy some margarine at some point and were disproportionately excited when we saw it was yellow. We actually had to split it in two when we got back home because we both wanted our share of the yellow margarine.

And then when, again, the government of Québec decided to allow yellow margarine, I thought it amazing when I innocently bought some margarine and it turned out to be yellow.

But something that looks like butter, tastes like butter, but doesn't have the cholesterol? That's revolutionary. Where do I sign?

Thursday, December 17, 2009

Lorsque je me suis fait enlever mes dents de sagesse, prévoyant que la convalescense serait plus difficile, j'ai emprunté à Mel ses DVD des 10 saisons de Friends. Parce que non, j'ai jamais écouté Friends - ou plutôt, je me rends compte en les écoutant que j'ai vu quelques bouts sans doute chez des amis au fil du temps. Donc j'y connais rien du tout. Ou plutôt, tout ce que je sais, c'est que Monica et Chandler se ramassent ensemble à un moment donné.

Hier soir nous étions rendu à écouter l'épisode ou Ross marie sa British. (Ce fut particulièrement éprouvant en raison d'un lecteur DVD problématiques et d'un DVD con, mais nous avons fini par y arriver.) Lorsqu'est arrivé la fameuse scène ou on trouve Monica et Chandler dans le même lit, Raiontzukai s'est tourné vers moi, tout content, me disant que c'était comme le gros punch de l'épisode.

MAIS IL SE TROMPAIT!!!! Le punch de l'épisode, c'est pas du tout ça!

Un peu plus tard, Rachel prend l'avion pour aller rejoindre Ross en Angleterre. Et elle est assise à côté d'un homme très connu aujourd'hui. Un homme qui ressemble au célèbre Dr House, en plus brun et avec un accent britannique. C'est HUGH LAURIE!

Voilà, pour moi, ça a été ÇA, le punch de l'épisode. J'ai passé le reste de la soirée à m'écrire sporadiquement : "Mais c'était House!!!"

Wednesday, December 16, 2009

Ah, seigneur.

Raiontzukai et moi avions abandonné nos efforts visant à trouver une maison et remis le tout au printemps. Personne a envie de déménager dans la neige anyway. Mais l'habitude étant prise, je vais sur le site de SIA tous les matins avant de commencer à travailler. Juste comme ça. Ya bien une maison à vendre dans le coin qui nous intéresse, mais comme l'agent a annulé notre visite sans jamais nous rappeler et qu'après avoir remplacé les planchers, le proprio a monté son prix de 5000$ (ce qui donne un montant total 20 000$ plus élevé que le prix demandé pour la même maison l'an passé - l'option "cache" de Google est tellement géniale, je vous le dis), ça me fatigue pas vraiment.

Mais là, ce matin, surprise! Une nouvelle maison à vendre dans le même coin (moi qui croyais qu'on courait à notre perte en visant uniquement deux rues...), à un prix qui nous convient, et qui, d'après les photos, semble vraiment parfaite!!!! Bon, je sais, j'ai été déçue par les photos auparavant, mais quand même... alors là je suis toute énervée et je la veux. J'ai envoyé le lien à des millions de personnes et j'ai fait un show d'énervement à Mel, Raiontzukai et ma voisine de cubicule avant 9h ce matin. Raiontzukai doit téléphoner pour organiser une visite. J'espère tellement qu'elle va nous convenir!

Thursday, December 10, 2009

Je perds les points de suture que le dentiste m'avait mis dans la bouche, et puis JE TROUVE ÇA DÉGUEULASSE, BON!!!

Monday, December 07, 2009

Parce que vous avez besoin de le savoir, je finis un rhume. La semaine dernière, je devais me moucher aux 10 minutes, symptôme qui a laissé la place, vendredi, à de la toux. C'est presque moins fatiguant parce que j'ai pas besoin de me réveiller la nuit pour tousser, mais bon, faut dire que j'en ai perdu un peu la voix et que je m'en suis courbaturé les abdominaux, alors finalement c'est plutôt match nul.

Samedi, c'était vraiment le point culminant de ma toux. Et j'étais chez mes parents avec Raiontzukai. Ma mère a commencé par me donner du sirop - ce qui était pas une mauvaise idée, c'est juste que j'achète jamais de sirop parce que je suis rarement malade, et je juge que ça vaut pas la peine. En soirée, on était tous les quatre devant la télé et je toussais de tout mon coeur, quand mon père, MON PÈRE, là, celui que je n'ai jamais vu chez le médecin de toute ma vie, qui a toussé et craché tous les jours pendant des années sans même envisager de consulter un professionnel, eh bien c'est LUI qui m'a dit : "Tu tousses pas mal creux, tu devrais aller te faire checker". Évidemment, je suppose que quand la seule fois de ta vie où tu vas voir le médecin, tu te fais dire que tu as le cancer, ça doit être traumatisant.

Bref, mon père avait ouvert le bal, alors Raiontzukai (qui sans doute n'osait pas me proposer la même chose jusque-là parce que dès qu'il me parle de voir un médecin ou de prendre une journée de congé pour me reposer, je refuse obstinément) et ma mère s'y sont mis, et j'ai passé les 15 minutes suivantes à répéter "seigneur, j'ai juste un rhume, là, ça va se placer"!

Et en effet, déjà hier j'étais mieux. Et vous voulez savoir le comble? Ce matin, quand mon cadran est parti, Raiontzukai m'a dit : "Tu vois, je t'avais dit que tu irais mieux dans quelques jours."

Un seul mot : !!!!!

Okay, je me venge.

Hier soir, nous écoutions Tout le monde en parle quand soudain, tous les invités entonnent en coeur "Vivre dans la nuit". Moi je trouve ça vraiment drôle, mais Raiontzukai n'a jamais entendu ça!

Je me suis donc tournée vers Youtube pour lui faire entendre la chanson... j'ai ensuite fait le tour de quelques tounes quétaines (Martine Chevrier, Martine Saint-Clair, Julie Masse, Kathleen) pour me divertir...

Mais qu'est-ce que j'ai dans la tête ce matin? Eh oui, toujours "Vivre dans la nuit".

Par conséquent, vous allez l'avoir aussi :

Vivre dans la nuit
C'est d'même que j'veux faire çaaaaaaaaaaaa
Vivre dans la nuit
C'est une job comme toute les aaaaaaaautres
Y faut que j'pense à lui
Ou il va m'oublier
Vivre dans la nuit
Yé l'heure d'aller m'coucheeeeeeeer

Voilà. Merci.

Friday, December 04, 2009

Si vous voulez vous sentir vraiment misérable, faites-vous arracher deux dents de sagesse juste avant de pogner un rhume et de tomber dans votre semaine, puis rajoutez-en en vous ramassant avec un trucgus qui pend dans le fond de votre bouche (probablement parce que les points de suture ont fondu avant que ça se rattache, ce cossin-là) juste la journée où vous finissez plus de tousser, ce qui fait que chaque quinte de toux vous donne un haut-le-coeur à cause du gogosse trop profond dans votre bouche.

Ça va être une belle journée.

Thursday, December 03, 2009

Bon, ENFIN!!!

Les concepteurs du site Québec 511 ont compris que leur site était poche et ils ont fini par juste dresser une liste des entraves à Montréal! Plus besoin de gosser sur leur foutue carte interactive anticonviviale et incompréhensible!
Translators are a very unique race of people. We know things you're absolutely clueless about. And, well, I'll admit doctors know many things I'm clueless about, but the funny thing about translators is we know stuff you don't know about something you're convinced you've mastered completely, that is: the way you express yourself, in particular the words you use and the way you arrange them.

Let me tell you: if you're not a translator, you probably can't use the right words properly. Just trust me on that.

Having all that precious knowledge, ignored by the rest of mankind, eventually goes to our heads, in a way. So, say, when some lesser-level language person (such as a student or the lowest bidder) has their try at what we do, more often that not (but not always, I'll admit that) they suck, and, yes, we laugh. Most of the time, actually, we bitch, but sometimes we laugh. And once in a while, we laugh a hell of a lot.

Today, there was a document in which some guy had the opportunity to attend sporting events such as the Olympic Games and then did some volunteer work to give back to the sport. The problem was, the translation basically said that the guy participated in the whole list of sporting events and then volunteered in order to congratulate the sport for having given him such pleasure. (Yes, I know that's a weird choice of words, that's my very point.)

My favorite, though, was the translation of a sentence that meant that calls to some technical helpline were answered before the third ring which was put in a way that said, rather, that by the third ring the problem was solved.
Seriously, how neat would that be!!!

So yeah. If you're not one of us, we laugh at you. A lot. Just thought you should know.
Elle a choisi Malik! J'arrive pas à le croire! On nous fait croire qu'on évolue et qu'on apprend, pis après on nous fout une aberration pareille à la télé! Choisir le gars qui la relance dès qu'elle commence à être bien, qui a scrapé plusieurs de ses relations, pour finir par choisir sa femme à la dernière minute, choisir le gars qu'elle avait bien averti de ne plus lui courir après! Pfff! C'est quoi, un chien sale, si c'est pas ça, je vous le demande?

Mais oui, je suis pas nouille, je savais qu'elle allait choisir Malik. Fallait bien qu'elle parte à New York étant donné que Madame Théberge quittait son poste de gardienne. C'était évident. Mais pareil.

Alors voilà. Moi je suis pas d'accord. C'était David qui lui fallait, bon.

Monday, November 30, 2009

What I don't like about shopping is mainly the contact you have to have with people when you do. I like to just do my own thing and not be disturbed by anyone ("Can I help you with anything?"). However, I know I can't get out of it, so I take it. I play the game.

This is why I loathe the new strategy being implemented in the mall closest to where I live, that is, the use of kiosks in the middle of the place, which you pass by as you're going from one shop to another, with the employees CALLING OUT TO YOU as you walk by. I wish I could just grab them by the shoulders and shake them: LEAVE ME ALONE! I DON'T CARE WHAT YOU HAVE TO SAY! I DON'T WANNA HEAR IT!

The Québec Loisir employees, in particular, are absolutely talentless when it comes to recognizing someone they've seen minutes ago. As in, I'm walking in one direction, no thanks, I don't wanna know about Québec Loisir, oh look, I'm going the wrong way, U-turn, I SAID I DON'T CARE ABOUT QUÉBEC LOISIR, DAMN IT!

The annoyance factor has increased in the mall, however, when they introduced a straightening iron kiosk. Just guess what happens - you're walking around minding your own business or speaking to the person you're shopping with, and you get interrupted by those people who want to straighten your hair. Now here's the thing: ever since I moved to this dreaded humid region, straightening my hair has become a solid challenge involving straightening mousse, a hair dryer and a straightening iron. So most of the time, I just give in and curl it (and as keeping nice curls in between shampoos is quite something as well, I'm really not sure that curling is the easiest option, but that would be beside the point).

So, seriously people: if a girl with curled hair walks your straightening iron kiosk by, shut the hell up. Isn't obvious that she doesn't want your to straigthen her hair right there on the spot? Can't you imagine that she spent quite some time getting her hair to curl in a beautiful way?

So yeah. When I walk them by with my hair curled and they want to straighten my hair, I snap, I really do. I'm thinking next time I should just burst into tears and ask them what's wrong with my hair. That could shut them up for good...

Vraiment, certaines de mes collègues sont des bitches finies. Sérieusement, là.

Ce matin, j'ai rassemblé mon courage à deux mains pour poser une question à l'une d'elle. J'ai pensé la lui poser la semaine dernière, et je l'ai pas fait justement parce que j'étais certaine qu'elle allait me tomber dessus. Ce matin, bon, je voulais vraiment savoir, alors j'ai demandé... et elle a accroché sur un choix de mots qui ne lui convenait pas dans ma question et m'a répondu que je connaissais rien sur l'organisation de l'appareil judiciaire au Canada. Pour ensuite me donner une brève réponse. Non mais, sacrament. Voulez-vous ben me dire pourquoi j'essaie encore de communiquer avec cette personne-là?

Ensuite, période de diner. Arrive l'autre collègue bitch, qui m'entend parler d'une autre traductrice. Et puis soudain, paf, elle saute sa coche elle aussi et dénigre complètement les compétences de cette autre traductrice et refuse d'admettre tout progrès chez elle. Non mais vraiment! C'est quoi le problème de ce monde-là? Faut tu avoir un parapluie dans le cul pour avoir tant besoin de rabaisser les autres?

My personal theory is people who work full-time in a pet shop and consider it their CAREER undoubtedly saw their application denied when they tried to get in the Veterinarian Program in college.

This is why one of them went crazy on me yesterday when I went to buy weight-control cat food: How long has your cat been on diet food? They shouldn't be eating that for more than three months. And they should be seen by a vet. You just can't leave a cat on diet food. When was the last time your cat saw a vet?

Erm, excuse me, WHO ARE YOU LADY?

Well, my vet happened to have told me when I got Sambuca that they put indoor cats on weight-control food when they became adults. And I did check again with Anémone today, just to make sure.

That lady is a total freak.

Tuesday, November 24, 2009

Let's Cheer Quartz' Parents Up This Holiday Season Operation-

As you can probably imagine, dear readers, my parents haven't exactly been bursting with joy this year. My Mom is still off work, my Dad has increasing trouble walking smoothly; right now he's going through a quick radiotherapy treatment, after which he's probably gonna have some more chemo. They're also planning on selling the house to move into an appartment because they can't afford it anymore. So, as you see, fun times. I'm therefore aiming at making the holidays at least a little entertaining this year, as difficult as it will be - because unhappy people like to wallow in their misery.

The first weekend on December, Raiontzukai and I are going to visit my parents and decorate the house for Christmas to the sound of Christmas music CD's.

Also, we're spending Christmas with them this year, and I'm not sure what the plans are. I am planning on preparing a nice Christmas dinner involving fancy appetizers and champagne, and getting them to play some games. And I'm welcoming all ideas for entertainment during and after
Christmas Day. So suggest away, folks!

Tonight, we're taking the Health Law final. We do still have a term paper to hand in in two weeks, but that's been going quite well on my side, so it doesn't really count. Therefore, after tonight, we'll be a little closer to THE END! (of the program, that is)

Monday, November 23, 2009

Samedi, j'ai mis près d'une heure de plus que nécessaire pour me rendre chez mes parents. Et ce presque entièrement par ma faute...!

Mon père m'avait téléphoné pour me dire que les travaux sur l'échangeur Turcot était commencé à Montréal en fin de semaine. J'ai donc tenté de consulter le foutu site merdique de Québec 511, puis j'ai conclu que j'allais emprunter le pont Mercier.

J'arrive donc à Montréal, sur la 40, samedi matin. Un panneau me confirme que je ne pourrai pas prendre le pont Champlain à partir de la 20, mais aucune mention du pont Mercier. Parfait.

Je prends la 13; ce faisant, j'aperçois du coin de l'oeil un autre panneau qui fait mention de la 138, mais je n'ai pas le temps de le lire. À mon souvenir, la 138, c'est le chemin qui mène au pont Mercier... sibole.

Je continue, et mes craintes se confirment : la sortie pour le pont Mercier à partir de la 20 est fermée complètement. À partir de là, je peux continuer vers l'échangeur Turcot, mais je me souviens plus s'il est fermé ou non, donc c'est risqué. Je prends donc la sortie suivante qui indique "route 138 ouest, détour", et j'entreprends de suivre les panneaux.

Vous croyez me voir venir, mais vous êtes dans le champ. Le détour était super bien indiqué. Sauf qu'à un moment, la voie de droite, où je me trouvais, tournait au lieu de continuer tout droit. Pas bien grave, que je me dis, j'ai simplement besoin de revenir sur mes pas pour reprendre le chemin. SAUF QUE!!!! L'endroit précis où je viens de tourner se révèle être un accès à la 20, que tout le monde vient prendre là puisqu'il y a des travaux sur l'échangeur Turcot! J'ai donc niaisé une dizaine de minutes pour sortir de ce noeud là et virer de bord. À ce moment-là, je me suis arrêtée à une Belle province pour faire un petit pipi, parce que je commençais à penser que j'étais vraiment pas sortie du bois!!!

Je me tape donc le mini-bouchon dans les deux sens, puis je reprends le chemin du détour vers le pont Mercier. Je prends le pont Mercier, et je suis les panneaux vers la 30. Mon but est de prendre la 30 en direction de la 10. Mais pour une raison inexpliquée, aucune indication pour la 10. Heureusement, Pa m'a dit que je devrais prendre la 30 en direction de Châteauguay. Ce que je fais. Et je roule. Et je roule. Et je vois une pancarte "Kanawake". J'arrête de chanter. Je roule, je roule. Et j'arrive à Châteauguay. Okay, je suis définitivement pas dans la bonne direction. Je sors faire une incursion à Châteauguay et je reprends l'autoroute dans l'autre sens.

Je reviens sur mes pas, et je comprends soudainement pourquoi on entends chialer depuis des années que la 30 n'est pas finie. En effet, j'arrive à la pseudo-fin de l'autoroute et je dois rouler 14 km sur le petit boulevard merdique pour rejoindre l'entrée de la 30 dans l'autre direction. Alors je roule, je roule... et tout à coup, plus aucune indication pour la 30. Juste pour la 15. Mais la 15 Nord, c'est vers Montréal. Alors je prends la 15 Sud.

C'est une erreur, comme je le constate en embarquant sur l'autoroute et en voyant une affiche qui annonce l'État de New York. Je ressors à Candiac, je reviens sur mes pas, je prends la sortie pour le 30. La première bretelle est en direction de Châteauguay. On a déjà constaté que c'était pas ce que je cherchais. Mais la deuxième bretelle est en direction de Sorel, et Pa a insisté que je ne devais pas aller dans cette direction-là! Indécise, je continue tout droit... et je retombe sur la 15. Je vois une sortie pour le boulevard Tashereau - enfin, quelque chose que je connais! Je sors, et je suis déçue. Je suis à Laprairie, c'est clairement pas un bout du boulevard Tashereau où je suis déjà allée. Je reviens sur mes pas, je reprends la 15, et CETTE FOIS, je prends la 30 direction Sorel et j'arrive ENFIN à la 10.

À partir de là, tout s'est bien passé.... mais sérieux, là! Ça va tu finir, tous ces détours-là?

Friday, November 20, 2009

Calvaire que le site de Québec 511 est mal foutu!
YES! Voici une super belle astuce pour les gens qui doivent se stationner dans les villes, notamment Montréal, où les nouveaux parcomètres vous empêchent de vous servir du temps restant pour lequel un autre automobiliste a déjà payé.

Allez-y, c'est bon pour votre karma!

Plus d'un an après ma consultation avec un chirurgien-dentiste, j'ai fini par prendre rendez-vous pour l'extraction de mes deux dernières dents de sagesse. J'ai rendez-vous la semaine prochaine, et c'est seulement hier que j'ai réalisé que ça allait entraver ma capacité de manger normalement pendant quelques jours. Là, ça ne me tente plus du tout! À mon souvenir, la dernière fois, je ne pouvais rien manger de chaud, ce qui élimine toute possibilité de soupe - et je ne tripe pas du tout sur les soupes froides.

La dernière fois, j'avais survécu sur des shakes d'amaigrissement et de la compote, combo auquel j'ai l'intention d'ajouter le célèbre yogourt et miel grec, mais ça reste déprimant. Je déteste les shakes d'amaigrissement. Ça nourrit pas! J'ai encore faim après!

Donc, voilà. J'ai vraiment plus envie!

Thursday, November 19, 2009

Qui te soignera, qui te guérira
Ta cassure est grande comme la mer
Ils claquent des paumes contre toi
Ils t'ont volé ton intégrité
Ils fendent leur bouche contre toi

Qui te soignera, qui te guérira
Ta blessure est large comme le ciel
Ils brisent chacun de tes enfants
Ils ont passé ton fils à l'épée
Ils tuent tous ceux que tu as choyés

Qui te soignera, qui te guérira
Ta brisure est grosse comme la terre
Ils cassent chacune de tes forteresses
Ils ont détruit tous ceux qui t'aimaient
Ils brisent le reste de ta vie

Qui te soignera, qui te guérira
Tu souffres d'une peine de corps
Ils mettent tes amours en lambeaux
Ils ont monté la mort contre toi
Ils cassent les fibres de ta tête

Qui te soignera, qui te guérira
Oh reine, verse un torrent de pleurs
Nuit et jour ne te donne nul répit
Pleure à fond le chagrin qu'ils te font
Ne fige pas le fond de ton oeil

Qui te soignera, qui te guérira
Qui te soignera, qui te guérira
Qui te soignera, qui te guérira
Qui te soignera, qui te guérira
Quote du jour, prononcée par notre prof de Droit des Autochtones : "Sans l'article 88, les Autochtones seraient entourés d'une bulle fédérale."

(Vous avez pas fini de m'entendre parler de ma bulle fédérale, les amis!)

Sinon, on a aussi eu un conférencier qui a parlé notamment du "giron de l'État" et qui a lâché un "Diantre!" à un moment donné...

Tuesday, November 17, 2009

Ce soir, c'est le dernier cours de Droit de la santé! Mais quel bonheur! On a l'examen final la semaine prochaine et une dissertation (que j'ai presque terminée) à remettre dans deux semaines. Mais plus de cours!

Par contre, il nous reste trois cours de Droit des Autochtones, plus l'examen final le 21 décembre (je sais, quelle date pourrie). Ça, c'est un peu moins excitant, mais quand même. La session achève, et ensuite, il n'en restera plus qu'une seule!

Comme je commençais à être abrutie par la routine et en manque de voyage, Raiontzukai et moi sommes allés passer une longue fin de semaine à Niagara Falls. (Si vous vous demandez, oui, c'est comme ça que ça fonctionne dans notre couple. Je commence à piaffer dans mon coin, je cherche une destination, j'en trouve une qui m'intéresse et qui est dans nos moyens, je trouve des dates, je me tourne vers Raiontzukai pour demander : "ça te tentes-tu d'aller à X à telle date?" et il dit "oui". Lui, il rêve d'un voyage de surf au Costa Rica et d'un circuit au Japon, mais je soupçonne que je vais devoir me charger de faire les recherches et de trouver les dates pour que ça se réalise un jour.)

On a vraiment aimé ça! J'étais pas allée à Niagara Falls depuis ma petite enfance. J'espérais quand l'idée m'est venue qu'il y ait de la neige lors de notre voyage parce qu'il paraît que les chutes sont vraiment belles en hiver, mais mon voeu ne s'est pas réalisé (ce qui n'est pas plus mal au fond, parce que j'aime vraiment pas la neige!).

On a tellement marché! La navette municipale qui fait le tour des attractions était hors fonction pour l'hiver, et j'ai jamais réussi à trouver des infos utiles sur le site de Niagara Transit. Mais de toute façon, une fois au centre-ville, ça se fait mieux à pied. Et notre hôtel était doté d'une piscine et d'un spa, soit la solution à tous les problèmes mondiaux, notamment le réchauffement de la planète, la guerre et les pieds enflés.

On a vu les chutes sous toutes leurs coutures (de nuit, illuminées, sous les feux d'artifice d'une durée de deux minutes et quart, de jour embrumées, arc-en-cielées, d'en arrière, grâce au fameux Journey Behind the Falls). On s'est fait trempés par les chutes et dans deux minis-cinémas, le Niagara's Fury et le Ripley's Moving Theatre, qui rappellent fortement le Volcanosaure pour ceux qui connaissent (Je ne m'ennuie jamais tant que Montréal que quand je veux parler du Volcanosaure et que personne ne sait de quoi je parle. Et oui, vraiment, j'ai souvent envie de parler du Volcanosaure, apparemment.) et dans lesquels on vous éclabousse d'eau ou de bruine. On a acheté des tonnes de fudge - et on y a même pas encore goûté! On a fait un tour de grande roue. On a marché une heure à cause d'une carte pas à l'échelle jusqu'à un gigantesque Factory Outlet où j'ai trouvé un manteau d'hiver qui plaît à Raiontzukai, Monsieur Difficile en personne qui n'aime pas mon manteau d'hiver actuel (je sais, c'est chien, mais il faut bien qu'il ait des défauts, cet homme-là) - on est revenus en autobus. On a acheté quelques souvenirs, on a écouté un concert de carillon et on a mangé au Rainforest Café. On a fait la Maison de Frankenstein et j'ai failli mourir de peur! Sérieusement, moi, je suis une tof : j'écoute les films d'horreur et tout, mais là, j'ai retrouvé mes cinq ans et j'ai poussé Raiontzukai à marcher devant moi en me tenant la main - j'ai même hurlé et fait le saut. C'est une maison hantée ENTIÈREMENT plongée dans le noir avec des ACTEURS RÉELS dedans qui vous font faire le saut. Maudit que j'avais hâte que ça finisse!!!

Donc voilà, allez à Niagara Falls. C'est pas loin et c'est le fun. Fin de la pub.

Sambuca has officially healed from the infection Ouzo had given her!

Both cats are officially healthy - and I can officially start breathing in a more relaxed manner!

Sunday, November 08, 2009

Samedi matin. Raiontzukai et moi quittons notre chez-nous pour nous rendre chez mes parents. Ma jolie petite Tweenie semble soudain shaker étrangement et être désenlignée. Ah, tiens, c'est vrai, je devais surveiller la pression de mes pneus d'hiver, qui étaient dégonflés lorsque Pa les a posés. Mais bon, il y a deux semaines de ça, ils ont eu le temps de se dégonfler complètement depuis, on aurait remarqué quelque chose. Et puis la situation se résorbe au bout de quelques minutes. Nous demeurons malgré tout sceptiques.

Arrivons sur l'île par la 40. Pour tomber presque immédiatement sur du trafic parce que, surprise! Une seule voie n'est ouverte sur une certaine longueur. C'est enrageant : ça fait plus de deux mois qu'on n'a pas pogné de trafic du tout en allant chez mes parents. Ça enlève le goût d'y aller. Mais bon, au bout de 10-15 minutes, la circulation redevient fluide.

On contine sur la 40. En général je me rends jusqu'à la 20 pour prendre le pont Champlain - mais soudain, un panneau indique que l'accès à la 15 sud est bloqué à partir de la 20. Bon, tant pis, je continuerai sur la 720 pour aller prendre le pont Jacques-Cartier. Mais non! Le même panneau ajoute que l'accès à la 720 est également bloqué à partir de la 20! Ce qui élimine également le pont Victoria de mes options.

On continue sur la 40. J'envisage d'aller prendre la 20 quand même et de prendre le pont Mercier. Ça fait un mois que le pont Mercier est fermé la fin de semaine, mais on sait jamais. Arrive un deuxième panneau, qui me dit qu'une seule voie est ouverte sur le pont Mercier. Étant donné que tous les gens qui prennent la 20 pour aller sur la rive Sud vont probablement prendre l'unique voie du pont Mercier, il sera sans doute bloqué. (Évidemment, ça, ya pas de panneau pour vous le dire.)

On oublie donc la 20 et on continue sur la 40 vers Métropolitain pour prendre la 15 de là. C'est le chemin que j'évite tout le temps parce que toujours bloqué peu importe la période du jour ou de l'année. J'espère vraiment que ça sera pas le cas aujourd'hui parce que je commence à manquer d'options - non mais, j'ai habité à Longueuil pendant trois ans, ça suffit pas à apprendre par coeur le réseau routier montréalais! Si la 15 est bloquée par là également, je vais devoir aller chercher le pont-tunnel à l'autre bout du monde, ce qui est quand même un méchant détour.
Heureusement, la 15 est fluide (évidemment, tous les accès sont bloqués!) et j'arrive à trouver un pont accessible.

Arrivons chez mes parents et informons Pa que Tweenie se comporte étrangement. Pa promet d'y jeter un oeil, ce qu'il fait dimanche matin. Il revient, le regard sarcastique. Ne m'avait-il pas dit de surveiller la pression? Euh, oui, teehee, j'ai oublié. Bon, d'accord, ils étaient mous. Je vais surveiller pour vrai, cette fois.

Dimanche après-midi. Nous aprêtons à quitter pour l'Outaouais, je consulte le site Web de Québec 511 pour savoir si ya moyen de rentrer à Montréal sans pogner de trafic. Quel site mal foutu! C'est tellement pas clair! Le pont Mercier, ma première option, a toujours une seule voie d'ouverte. Sans doute bloqué. Le pont Champlain est ouvert, mais je suis pas trop certaine si je vais pouvoir prendre la 20. On verra une fois sur place. Partons de chez mes parents dans une Tweenie aux pneus solides.

Roulons sur l'autoroute, toujours sur la Rive-Sud, et constatons que nous sommes très nombreux à nous diriger à la même place. Je prédis que Métropolitain va être bloqué tight. J'espère vraiment pas être pognée pour passer là.

Passons le pont Champlain. Presque immédiatement, les trois voies bloquent. Je réclame mon crédit de voyante. Heureusement, la 20 est ouverte et je vais pouvoir la prendre dans quelques kilomètres. Mais pourquoi tout ce trafic?

Arrivons à la bretelle vers la 20 - les deux autres voies qui continuent vers la 40 sont toujours aussi bloquées. Eh oui! Les trois voies sont complètement bloquées de l'accès à la 40 jusqu'au pont Champlain! Incroyable! C'est qui le zouf qui a eu la brillante idée de tout faire ça en fin de semaine, là?

Une fois débarqués de la 15, nous roulons bien. Nous sommes presque arrivés à la frontière Québec-Ontario quand la voiture se met à vibrer bruyamment. Je mets ça sur le compte de la chaussée. Mais ça commence à durer un peu trop longtemps. Je prends une sortie et je me range sur le côté. Nous sortons de l'auto pour examiner la roue avant, côté conducteur, qui semble fautive. Le pneu est bien gonflé. Raiontzukai vérifie un des boulons qui tiennent la roue avec sa main... qui est lousse! Oups!

Sortons le trucgus du coffre, et Raiontzukai s'emploie à resserrer le premier boulon. Puis le deuxième. Et, euh, le troisième. ET PUIS LE QUATRIÈME!!!! Les quatre boulons étaient lousses!!!!

Vérifions les autres roues, qui sont solidement en place. Repartons enfin pour nous rendre à la maison sans encombre.

Pourquoi j'ai l'impression d'avoir gossé sur la route toute la fin de semaine?

Saturday, October 31, 2009

My car, my dear Tweenie is on Cityview!

Thursday, October 29, 2009

J'ai adhéré au programme Air Miles quand j'habitais sur la Rive-Sud de Montréal à quelques pas de nombreux commanditaires du programme. Depuis que j'ai déménagé ici, par contre, je me sers de ma carte qu'exceptionnellement. Heureusement que mes parents ont chacun une carte sur mon compte, parce que sinon, les miles ne s'accumuleraient certainement pas. Pas que ça me dérangerait particulièrement, j'ai pas de grandes ambitions à réaliser avec des Air Miles - tout juste un abonnement à une revue et des cartes-cadeaux de temps en temps.

Sauf que LÀ! Je viens de constater qu'il est possible d'accumuler des Air Miles lorsque l'on magasine chez Sephora et sur Expedia. Pourquoi personne me l'a dit? Voulez-vous ben me dire pourquoi ya pas de petits signes Air Miles sur ces sites-là?

Alors c'est ça. Je boude, bon.

Quote du jour, prononcée par une collègue qui a été au théâtre :

"C'était drôle, et puis ils meurent tous à la fin, moi j'aime ça!"

(Pour ceux qui connaissent, elle parlait d'Aïda. Et permettez-moi de vous dire que c'est VRAIMENT TRISTE, Aïda!)

Tuesday, October 27, 2009

CAA reservation cancelled. Room booked through Expedia.
Satisfaction level: 148%.
Because here, at Quartz's Song, we care -
Raiontzukai and I are planning a short get away to Niagara Falls in three weeks (no, Rob, we're not getting married. And about that, you really should meet my manager. I get the feeling you two would get along quite well, as this is the question he asked when we present our leave request...). And because I'm very conscious as to where my money goes and how less of it could actually go, there were harsh negotiations about where we would be staying and how much we were gonna pay. When we finally decided on a hotel, I checked the rates on Expedia and on CAA-Québec. CAA was cheaper, so we booked online.
And today I received the invoice, which was 50$ more than the quoted rate we got, and 30$ more than the Expedia rate.
Right now I'm trying to get a cancellation in order to save said 30$ and book through Expedia. But still, folks, lesson is: Expedia's the best, so don't even bother looking elsewhere.

Monday, October 26, 2009

Parce que c'est beaucoup trop comique pour que je le garde pour moi-même -

Samedi soir, petit souper en famille chez ma grand-mère. En plein souper, le cellulaire de ma tante sonne. Elle répond. De ses paroles, on comprend que c'est sa fille, devant aller souper chez une amie, qui téléphone.

Quelques secondes nous suffisent pour comprendre la raison de cet appel.

Ma cousine est à l'épicerie, paniquant parce qu'elle est en retard et qu'elle ne trouve pas les croûtons. Et apparemment, sa solution logique est non pas d'intercepter un commis, mais bien d'appeler sa mère pour savoir où sont les damnés croûtons!!!

Thursday, October 22, 2009

Les tests sanguins ont révélé qu'Ouzo a un taux de globules blancs beaucoup trop élevé. On fait donc à présent un test de dépistage de la leucémie féline.

Au cas où vous le sauriez pas ou vous ne en doutiez pas, la leucémie féline, c'est vraiment pas une bonne nouvelle. C'est ultra contagieux, généralement incurable et les chats vivent généralement trois ans seulement après le diagnostic...

Monday, October 19, 2009

Sometimes it feels like all there is left to do is wait, and even when I'm able to shut away the voice in my head that rages and screams in horror that I shouldn't even think that, I can't help but know that time spent waiting is time wasted, time wasted that we won't ever get back, time that I'll forever hate myself for wasting when it's too late - and that could be a year from now, a month from now, and it could very well be next week.

Find
The one song
Before the virus takes hold
Glory
Like a sunset
One song
To redeem this empty life
Times flies
And then no need to endure anymore
Time dies
Aaaaaaaaah mon bébé minou est malade, les amis, je crois que je vais virer folle!!!

(Non mais ça fait deux semaines que j'en n'ai pas parlé, ça mérite des félicitations, ça!)

La vétérinaire avait mis Ouzo sur les antibiotiques pour dix jours, période qui a pris fin samedi matin. Il toussait encore parfois, mais moins, soit environ une fois par 24 heures, plutôt que 5 ou 6 fois par jour avant. Mais là, plus d'antibiotiques - ça recommence à être plusieurs fois par jour, et lààààààààà, je déteste ça!

Heureusement que la vétérinaire a téléphoné vendredi pour prendre des nouvelles et que je n'ai pas pu la rappeler, ça me donne une excuse pour la déranger... encore. Bien hâte de voir ce qu'elle va me dire...

Friday, October 16, 2009

Quand les trucs m'enragent, il faut que j'en parle; c'est pourquoi vous allez avoir droit, chers lecteurs, à un résumé de l'affaire Solomon, que je juge entièrement outrageante.

C'est l'histoire de M. Weiss, qui a de légers problèmes cardiaques connus, mais qui n'ont jamais nécessité de traitement, qui a besoin d'une opération pour la cataracte. Son médecin lui suggère de participer à une expérimentation de gouttes ophtalmiques post-opératoires destinées aux personnes qui subissent cette opération-là. M. Weiss ne retire aucune avantage de ces gouttes-là, il veut juste rendre service, et il accepte. Le suivi de l'expérimentation exige un examen, qui doit avoir lieu à trois reprises si ma mémoire est bonne, dans le cadre duquel on injecte un certain liquide au patient. Or, l'injection du liquide comporte un risque, très rare, mais connu, d'arrêt cardiaque, surtout chez les personnes qui ont déjà des problèmes cardiaques. Vous me voyez venir?

Est-ce qu'on informe le pauvre M. Weiss? Bien sûr que non. C'est un tout petit risque, ça ne compte pas - un médecin a le nerf de dire qu'il aurait parlé de ce risque si M. Weiss lui avait posé la question. Mais bon. M. Weiss se présente à l'hôpital pour l'examen de suivi quelques jours après son opération. On ne vérifie pas son corps, sa pression, quoi que ce soit. On lui injecte le liquide, et dans les secondes qui suivent, il sent des picotements à la poitrine. On arrête l'examen, on le couche au sol. Parce qu'apparemment, l'examen a lieu dans une salle inutile sans matériel de réanimation, sans électrocardiogramme, rien. M. Weiss a des convulsions, son coeur s'arrête. On lui fait le RCR pendant que quelqu'un va chercher de l'aide. Et quand quelqu'un arrive avec du matériel, eh bien, ya pas d'électrocardiogramme sur le chariot, ni le gogosse qui sert à réanimer (vous savez, les deux trucs que les médecins crient "clear" pis ensuite donnent un choc électrique?). Bravo, mes champions. Pendant tout ce temps, on ne peut rien faire parce qu'on ignore ce qui se passe avec M. Weiss. Et quand finalement on a les bons outils en main, il est trop tard, M. Weiss est mort.

En plus, sa femme l'attendait dans le stationnement de l'hôpital. Au bout d'une heure, elle est entrée voir ce qui se passait. Vous imaginez? Au procès, la défense a eu le culot de dire que les médecins n'étaient pas responsables puisque ce n'était pas les gouttes qui avaient causé le problème.... non mais je rêve?

C'est épouvantable. Et ça se passe au Québec, en 1981, une époque où les normes du consentement éclairé existent - il y a même une Déclaration internationale concernant l'expérimentation et le consentement d'annexée au formulaire de consentement de l'hôpital...

En tk, moi, j'en reviens pas. Chaque fois que je commence à lire cette décision-là, je pogne les nerfs. Je suis pas certaine de retenir les points de droit que je devrais retenir, par contre. Mais bon. Ça, la prof pourra me les expliquer la semaine prochaine!

Maintenant, à vous de rager.

Tuesday, October 13, 2009

Dans la catégorie too much information -

Ça vous intéresse pas, je le sais, mais VRAIMENT, VRAIMENT, les filles, le gogosse en plastique qui vous permet de rapprocher vos bretelles de soutien-gorge, dans le dos, c'est complètement révolutionnaire.

Évidemment, vous allez me dire qu'il se vend depuis l'âge de pierre de célèbres soutien-gorges dont on peut placer les bretelles en X. Je vous répondrai que je le sais, mais que le temps que moi je vais sauver pendant que vous, vous gossez après vos bretelles pour les convertir d'un modèle à l'autre, je vais l'accumuler et aller le passer en voyage, c'est certain.

Dans la catégorie, BEN LÀ, VOYONS DONC!!!!

Melémwa suivons cette session-ci un cours horrible de droit de la santé. Je dis horrible parce que la prof n'a vraiment pas le tour de rendre ça intéressant. Et quand on voit que la prof de Droit des Autochtones, elle, arrive généralement à garder notre intérêt éveillé pendant trois heures, c'est mauvais signe.

Bref, la semaine dernière, le cours de Droit de la santé a été annulé. Youppi! de s'écrier Melémwa. Puis, ensuite, VENDREDI DERNIER, la prof a indiqué qu'elle comptait le reprendre en deux fois, soit en prolongeant les deux prochains cours d'une heure et demie. Ou plutôt, en commençant ces deux cours une heure et demie plus tôt. En gros, Melémwa devrions travailler de 7h30 à 15h30, puis aller subir son cours de 16h à 20h30. Tous ensemble : BEN LÀ!

J'ai donc écrit à la prof pour lui demander si quelque chose était prévu pour les étudiants qui ne pouvaient pas se présenter à l'avance - parce que yen a qui ont des cours, et on est beaucoup dans le groupe à travailler à temps plein. Sa réponse : euh, non. Mais elle m'invite à lui téléphoner ce matin pour voir si l'on peut s'arranger individuellement.

J'arrive à mon bureau ce matin, et j'ai un courriel de sa part. Elle m'annonce qu'elle ne peut pas me parler ce matin, mais que je peux venir la voir ce soir, get this, parce qu'elle consacre la dernière heure du cours à des rencontres individuelles. Tous ensemble : VOYONS DONC!

J'ai fait un rapide drame en deux actes devant Mel et Raiontzukai avant de doser ma rage et mon incompréhension pour lui demander s'il aurait pas été plus judicieux de faire ses rencontres au début du cours.... mais là! Quessé ça? Elle est vraiment complètement stupide, ou quoi?

Thursday, October 08, 2009

Donc, Ouzo ne semble pas être asthmatique. Il ferait plutôt des petites crises d'asthme en raison d'une petite infection/irritation découlant de son opération (il s'est fait stérilisé et dégriffé il y a deux semaines). Ainsi, il est sur les anti-inflammatoires et les antibiotiques pour l'instant, et le tout devrait s'améliorer très vite. Je crois effectivement qu'il tousse moins souvent, mais je ne suis pas convaincue tout à fait encore. On verra bien ce soir. En tk, laissez-moi vous dire que c'est toute une job lui donner trois pilules par jour... il commence à comprendre que c'est pas agréable!
Just had my second leave with income averaging approved!

I won't have a full pay before a very long time, but never mind, I'm GOING TO EUROPE!

Tuesday, October 06, 2009

My hairdryer just died.

It was about time; when I got that hairdryer when I still lived with my parents. My mother is actually the one who bought it for me.

So, at last, I get to pick my very own hairdryer.

Ça fait quand même des années que j'attends la mort de celui-ci pour en acheter un qui vient avec un diffuseur.

Le séchoir est mort, vive le séchoir!
D'ailleurs, parlant du certificat, faut que je partage mon bonheur.

Depuis deux ans, étant donné que Melémwa (notre uni-personne) suçons pas mal de sous des Finances avec nos cours, nous n'avons plus le droit de suivre d'autres séances de formation. C'est un peu décevant, même si c'est compréhensible, parce que les petites séances de formation habituelle, elles ont lieu pendant la journée de travail, elles sont relaxes, le parking nous est payé, et elles durent un peu moins longtemps que notre journée habituelle de travail. C'est un petit break, disons. Tandis que nos cours de certificat, ils se donnent en soirée, APRÈS le travail, on paie le parking et les livres de notre poche, on doit étudier HORS DES HEURES de travail et c'est pas du tout relaxe. En plus, moi, dans ma courte vie de fonctionnaire, j'ai eu droit à exactement UNE séance de formation avant de devenir Étudiante Au Certificat.

Mais, mais, mais! Récemment, une ancienne collègue (ma merveilleuse encadreure que j'adorais et qui nous a malheureusement quittés) a informé Mel que notre ministère donnait des formations juridiques gratuites.

Alors oui! Ça veut dire que DEMAIN, Melémwa avons UN AVANT-MIDI DE FORMATION!

Si vous saviez comme je me peux plus!!!

Mel et moi sommes une seule et unique personne. Ou presque. Au bureau, en tk.

Ça a commencé par le fait qu'on a des initiales très semblabes (admettons). Depuis trois ans, Mel se fait appeler Quartz. Et je me fais appeler Mel parfois, même si c'est plus rare. Parfois, Mel reçoit des textes qui me sont destinés. (Et elle les traduit, elle est d'une bonté, cette fille-là!) Bref, vous voyez le genre.

Ensuite, Mel et moi avons commencé notre certificat en droit. Ça veut dire que depuis deux ans, nous modifions toutes deux notre horaire de travail, un ou deux jour par semaine, en fonction de nos cours de la session. Ça veut dire qu'on prend quelques heures de congé en même temps en période d'examens pour étudier. Ça veut aussi dire qu'on a un niveau de compétence juridique très semblable, et qu'on peut faire pas mal les mêmes textes.

En plus, depuis quelques mois, on partage un client, ce qui signifie que nous sommes les deux responsables d'un texte urgent tous les lundis matins.

Ajoutez à ça qu'on est parties en Grèce pendant un mois ensemble, et ça y est, l'assimilation est complète. Au bureau, plus personne ne nous différencie (ou presque!).

C'est à un point tel que ce matin, quand je suis rentrée dans mon bureau et que j'ai trouvé une note de mon gestionnaire concernant un texte que je n'avais pas sur mon bureau, nous sommes deux à avoir pensé immédiatement que le gestionnaire s'était trompé et que la note s'adressait en réalité à Mel. Ce n'est qu'au bout de longues minutes d'incompréhension qu'on a réalisé que la note concernait plutôt un texte qui avait été confiée à une autre collègue, qui, elle, porte, LE MÊME PRÉNOM QUE MOI. Vous savez, la déduction logique qui aurait dû être la première à nous venir?

Monday, October 05, 2009

Bon, okay.

J'ai consulté Anémone, ma copine vétérinaire, qui convient que la théorie des boules de poils semble un peu tirée par les cheveux (ha! mais le jeu de mots!).

Alors j'ai pris un rendez-vous chez le vet pour demain après-midi. Au moins j'en aurai le coeur net et je vais arrêter de me ronger les sangs comme une maman-poule.

Le bout ridicule, c'est que pour avoir un rendez-vous plus vite, j'ai dû en prendre un en fin d'après-midi. Ça signifie que je dois maintenant demander à mon gestionnaire la permission de finir à l'avance pour... aller chez le vétérinaire! It doesn't get more pathetic than that, people!

Maintenant, je change de sujet. Jusqu'à demain soir. Promis.

(Qu'est-ce que je vous disais?)

I did some research and I'm now CONVINCED Ouzo has asthma.

Ouzo, où le jour où Quartz est devenue maman-poule.

Ouzo a des boules de poils. Ou du moins, c'est très probablement des boules de poilds, ça peut juste être des boules de poils, tout le monde me dit que c'est des boules de poils - mais je m'inquiète pareil.

Chez mes parents, on a eu deux chats qui faisaient des boules de poils. J'ai donc vu régulièrement, pendant des années, des chats s'étouffer périodiquement sur leurs boules de poils. Ça m'a jamais inquiétée. Mais là, bon, Sambuca n'en a jamais eues, et vu qu'Ouzo est un petit bébé, eh bien c'est déchirant de le voir aller. Ça, et puis il ne s'étouffe pas vraiment comme les autres chats que j'ai vus s'étouffer sur des boules de poils. Il sonne vraiment comme s'il faisait une crise d'asthme. Et moi, bon, quand ça lui arrive, j'essaie d'être une gentille maman, et je m'agenouille à côté de lui en le flattant, pour le rassurer - et pour voir ce qu'il fait, s'il crache de quoi, s'il a l'air d'avoir mal, bref, vous comprenez l'idée. Eh bien lui, fils ingrat, il a honte et il s'éloigne de moi pour se cacher! Quand il me voit arriver, il force pour arrêter de s'étouffer... c'est d'un triste! J'en ai le coeur brisé chaque fois! Et... bon, je m'inquiète. C'est certain que c'est des boules de poils.... mais d'un coup que ça serait autre chose, hein?

Pauvre petit bébé....

Saturday, October 03, 2009

Okay, look, I just don't know what more I'm supposed to do. They say life doesn't give you more than you can handle, but they're wrong.

I can encourage him, be positive, play millions of cribbage games with him, take him to my aunt's cottage to take his mind off things - I can do that, but I can't change his attitude and his thinking. I can't give him to strength or the will to fight. I can't convince him he can replace cigarettes by something else. I can't tell him everything's gonna be all right when we both know it won't be. I can't make him understand that just because things are changed, doesn't mean life has to suck. And I can't think of any possible answer when he basically says he doesn't care whether he lives or he dies.

I know it's depressing not to have anything to do - or rather, not to be able to do what you used to be able to do. I know he's bored out of his mind, and humiliated. I understand, but really - how hard is it to find other interests when you don't have a choice? There's got to be something else to do - just learn to like reading. Learn to like crosswords. Get a part-time job somewhere. Anything to take your mind off things and get some sense of self-fulfillment. I just don't know what else I'm supposed to try.

He only has a few years left, tops, and I can't change that. He's probably never going to come visit me ever again, and when I have kids, they probably never will have a grandfather. That should be bad enough, shouldn't it? You'd think he'd deserve some remote feeling of happiness for the time being, not just pure worthlessness.

Wednesday, September 30, 2009

Ok, now I'm gonna say something important and relevant to ANYBODY in the whole wide world. Pay attention, because from now on, you can't say nobody ever told you.

When you're out of the office and you leave a message directing those who try to contact you to someone else who'll be able to assist them, STOP directing them to somebody who also happens to be out of the office at the exact same time. Seriously.

Tuesday, September 29, 2009

Parce que je travaille dans un milieu bilingue où on finit par dire des niaiseries -

J : Tiens, je t'apporte un texte sur la campagne de vaccination contre le flux.

(Ben oui, du mot anglais "flu"...!)

Last weekend, Raiontzukai and I were watching the news, and we learned that, the city of Ottawa was distributing composting bins - starting in January, all Ottawa residents will be able to throw their organic leftovers in there, and the City will collect the compost probably on a weekly basis, just like it does for recycling.

We also learned that such a program is going to be implemented in our own community (god knows when, though), and all I have to say about is, really: HOW AMAZING IS THAT!!!!

J'ai fait un stage au gouvernement dans le cadre de mon bac, et, au cas où vous ne le sauriez pas, pour travailler au gouvernement, il faut être fiable, donc obtenir une cote de fiabilité (ha! ha!). C'est un processus assez simple, soit, un formulaire à remplir, et parfois, disons rarement, la GRC demande vos empreintes digitales. Évidemment, ce fut mon cas à moi, ce qui m'a valu un show de manipulation psychologique de ma coordonnatrice coop le jour où je me suis désistée de mon stage pour le reporter à la session suivante. Mais bon. J'ai donc dû téléphoner au poste de police pour demander la prise de mes empreintes, qui m'ont prise pour une criminelle, puis rencontrer un policier pour ladite prise.

Ensuite, je suis entrée officiellement au gouvernement et j'ai présenté une demande de cote secrète avec un léger sentiment de me faire niaiser parce que quand le gouvernement a analysé vos empreintes digitales, il devrait être prêt à vous donner n'importe quelle cote. Mais bon. J'ai obtenu ma cote secrète il y a deux ans, et, maintenant, c'est ma cote très secrète que je demande. Ah, les amis, si vous saviez comment c'est chiant, ce formulaire-là! Il me faut des références, un voisin, et toutes mes infos des 10 dernières années (littéralement, là, c'est même pas une hyperbole). Ah, et puis trois photos passeport. Oui oui, trois. Où est-ce qu'ils nous donnent trois photos passeport, dans le monde, hein? Bref. J'envois mon formulaire l'autre semaine, et quelques jours plus tard, mon téléphone sonne : c'est un responsable de la sécurité qui veut que je prenne un rendez-vous pour faire prendre mes empreintes digitales. EILLE! QUESSÉ ÇA, UNE FOIS C'EST PAS SUFFISANT? VOULEZ-VOUS UN ÉCHANTILLON DE SANG, TANT QU'À FAIRE?

Abasourdie, je lui dis qu'ils les ont déjà. Mais bon, le pauvre petit monsieur n'est au courant de rien, et bon, faut croire qu'au bout de 5 ans, il est probable que mes empreintes aient changé... si bien que oui! Pour la deuxième fois non seulement de ma vie, mais en cinq putains d'années, j'ai fait prendre mes empreintes digitales.

Ce fut moins impressionnant que la première fois parce que pas dans un poste de police full équipé avec du savon qui enlève bien l'encre. (Parce que oui, vous croiriez qu'en 2009, on serait rendus au prélèvement numérique des empreintes, eh bien j'ai été surprise de constater que c'était pas le cas en 2004, et c'est toujours pas le cas en 2009 - ou plutôt, la technologie existe, mais le gouvernement n'y recoure pas...) Cette fois, le monsieur m'a tendu deux petites towelettes pour m'essuyer les mains. Croyez-moi, ça ne marche pas aussi bien.

La question, maintenant, est la suivante : une cote est renouvellable périodiquement. Est-ce qu'à chaque fois je vais devoir faire prendre mes empreintes et envoyer trois photos passeport, à votre avis?

Monday, September 28, 2009

Puis, ce fut le temps de la visite de la troisième maison.

Ce fut de loin la plus convaincante - comme Raiontzukai s'est plu à le répéter avec conviction à l'agente, ce gars-là est beaucoup trop honnête - mais elle nous laissa tout de même hésitants.

La disposition des pièces est bien, il y a le rangement nécessaire et tout, mais il faudrait effectuer un certain nombre de modifications/réparations qu'on n'est pas sûrs de vouloir faire. Par exemple, la clôture doit être redressée sur un côté - d'ailleurs on ne comprend pas pourquoi ça n'a pas été fait, soit par les propriétaires actuels, soit par le voisin, qui se ramasse avec une clôture qui penche sur son terrain... Ensuite de ça, il y a un racoin inutile dans le fond de la cuisine - qui sert à mettre genre une table à café, ce que l'on ne fera pas. Raiontzukai croit qu'on pourrait y mettre un îlot, mais c'est encore pas mal de sous, faire faire un îlot sur mesure. Surtout si on pense que la cuisine n'a pas été rénovée et qu'elle en a un certain besoin, ce qui signifie que tant qu'à faire faire un îlot, on serait mieux de rénover la cuisine pour avoir un îlot qui matche. Encore des sous. Sinon, les rampes étaient branlantes, et il y avait un gros problème de garde-robe dans les trois chambres. Deux des chambres étaient dotés des maudites portes coulissantes pas belles qui font juste débarquer de leur cadre - dans l'une des chambres, l'une de ces portes était justement irrémédiablement crochie et bloquée. Enfin, surprise, la troisième chambre NE COMPTE AUCUN GARDE-ROBE! Ça aussi, c'est pas mal d'argent, faire faire un garde-robe.... Pour finir, Raiontzukai n'était pas satisfait du terrain, le trouvant trop accidenté. C'est vraiment plate, mais bon, il semble qu'on n'achètera pas celle-là non plus...

Saturday, September 26, 2009

Bon, qui veut entendre les tribulations de Quartz et Raiontzukai à la recherche d'une maison?

Il y a quelques semaines, nous avons été visiter celle qui était la maison de mes rêves dans le cadre d'une visite libre. Tout semblait parfait : la maison et le prix! Et c'était bien une maison incroyable.... cuisine rénovée, foyer au gaz, aire ouverte, bois dur à l'étage, céramique au rez-de-chausser, piscine, cour clotûrée, sous-sol à moitié fini... mais elle était malheureusement affligée de trois défauts incontournable : d'abord, le manque de rangement dans la magnifique cuisine pas tout à fait fonctionnelle. Mais un gros manque, là. Ensuite, salle de bain principale pas assez grande. Et, enfin, pas de place pour un cabanon dans la cour. Ah, comme nous étions déçus! Mais bon, c'est en sortant de là que nous décidâmes d'aller visiter les autres maisons à vendre dans le même coin, pour voir s'il y avait mieux ou non.

Hier, nous avons visité une maison dont le prix nous semblait exorbitant en partant, mais qui aurait pu être un peu justifié si elle était en bon état. Ce qu'elle n'est pas tout à fait - en tk, pas pour le prix demandé. Nous en avons d'ailleurs informé l'agent en sortant, parce que vraiment! Tout d'abord, il y a de la vigne sur la façade avant, vigne qui a monté dans le genre de mini-toit au-dessus de la porte d'entrée, et qui a même défoncé quelques bardeaux. Très inquiétant point de vue infiltration. Ensuite, la cuisine est fonctionnelle, mais particulièrement cheap et maganée - mélamine qui se détache, armoires grugées (voulez-vous ben me dire comment c'est arrivé?), sans parler de couleurs juste ILLÉGALES - cerisier et vert foncé! Laid, mais laid! Sinon, trois manivelles à fenêtre nous sont restées dans les mains, une armoire à salle de bain qu'on ne peut ouvrir au complet en raison d'un mur en angle, une porte de garde-robe qui ne ferme pas complètement, une porte de cabanon nécessitant des réparations, et, SURTOUT, un sous-sol absolument non fini avec deux demis-murs vraiment mal placés, et des enfants qui ont écrit sur les planches de plywood et de bois.

Mais bon, faut pas abandonner. On se donne encore deux semaines pour trouver quelque chose, sinon on remet ça à après les fêtes (et on booste ses REER!). On a une autre visite tout à l'heure, peut-être une visite libre et un arrêt au bureau des ventes. On verra bien!
Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à Prague avec Mel, et qu'un gars d'Amsterdam venait la cruiser, et qu'elle était donc ben pas d'accord...!

Friday, September 25, 2009

Argh. Pendant mon bac, je voulais désespérément faire un stage à Vancouver. Ce n'est pas arrivé.

Aujourd'hui, on nous offre, au bureau, la possibilité d'une affectation temporaire à Vancouver pendant les Jeux olympiques. Et cette fois, c'est à cause du certificat en droit que je ne peux pas me porter volontaire.

C'est officiel : un jour, il va falloir que j'aie un poste ou une rémunération en fonction de ce certificat-là. Parce que là, je la trouve moins drôle.

Chez nous, on chauffe au gaz.

Ça comporte des avantages indéniables, comme par exemple le fait qu'il n'y a aucun calorifères dans la maison, ce qui simplifie l'aménagement des pièces.

Par contre, c'est plus cher que l'électricité, surtout lorsque votre maison est aussi mal isolée que la nôtre. Disons qu'en conséquence, Raiontzukai et moi adorerions que notre prochaine maison soit chauffée à l'électricité. Ça ne risque pas d'arriver étant donné que le gaz semble être la grosse mode en Outaouais, mais bon.

Un autre avantage de chauffer au gaz, c'est le fait que votre compte d'électricité, lui, est ridiculement peu élevé. En fait, comme nous avions une piscine l'été dernier, c'était elle qui suscait toute l'électricité. Par contre, la propriétaire s'est débarassée de la piscine cette année (à notre grand bonheur), ce qui fait que notre besoin d'électricité est demeuré très bas. Et comme nous avions opté pour le mode de versements égaux avec Hydro-Québec, nous avons payé beaucoup plus que la valeur de notre consommation - et, magie, ça fait maintenant deux mois qu'on n'a rien à payer pour l'électricité. Mieux encore, on est bons pour encore au moins deux autres mois...!

Thursday, September 24, 2009

Today's Quiz:

What piece of clothing did I put on backwards this morning?

a) My pants.
b) My tank top.
c) My underwear.

Stay tuned, folks - the answer may or may not come.

The reason I really need to buy a house soon is the economic crisis is transforming the interest rate on my savings into something uninteresting whatsoever (I know, what a pun, ain't I witty?).

I'm quickly running out of options to make my savings grow, so my latest solution is : spend it all. Now.

Tuesday, September 22, 2009

Ah, cher lectorat, ça fait si longtemps que je ne t'ai pas donné de nouvelles, des vraies !

Donc, que se passe-t-il dans ma vie ces jours-ci ?

Eh bien, tout d'abord, Ouzo, le nouveau petit frère de Sambuca, est actuellement en train de se faire enlever les couilles. Pour citer François Pérusse : s'il est à l'écoute, on lui souhaite bonne chance.
Je suis allée le porter au vétérinaire hier soir, et j'ai chialé toute la soirée que je m'ennuyais. Mais pauvre bébé ! Il a passé la journée tout seul hier, et quand je suis arrivée, je l'ai shippé ailleurs ! C'est triste ! Et ce matin, il n'y avait personne pour sauter dans le lit en ronronnant de bonheur de nous voir réveillés. (J'ai pensé demander à Raiontzukai, mais il commence une grippe d'homme, alors je ne veux pas trop lui en demander.)

Ensuite de ça, sommes allés découvrir le Nouveau-Brunswick, contrée lointaine de l'homme de ma vie, au début du mois. Moins exotique que l'Europe, mais tout de même très joli. C'était la première fois que j'allais au Nouveau-Brunswick et qu'il ne pleuvait/neigeait pas. Intéressant. Bref, j'étais presque réconciliée avec cette province jusqu'à hier, quand j'ai vérifié ce qu'il en coûtait pour s'y rendre à Noël, en train et en avion - le prix exorbitant m'a mise hors de moi, et je continue de penser que la belle-famille devrait déménager à Acapulco.

Troisièmement, le ménage Quartz-Raiontzukai travaille tranquillement à l'achat d'une maison. Avons rencontré deux conseillers financiers, dont une seule vraiment à l'écoute de nos besoins (soit PAYER LE MOINS D'INTÉRÊTS POSSIBLE - j'aurais pu dire "notre besoin"). Avons visité la maison de mes rêves il y a quelques semaines pour constater que malgré son incroyable beauté/prix, elle ne nous convenait pas. Je panse encore mes blessures morales. Mais bon, avons encore deux maisons à visiter, mais je crois qu'elles ne nous conviendront pas non plus. Visons également un petit tour dans un nouveau développement pour étudier l'option maison neuve (qui ne me fait pas triper, mais qui comporte certains avantages indéniables). Par conséquent, ces temps-ci, mon cerveau fait des maths à temps plein, même par lui-même. En effet, hier soir, j'ai mis des heures à m'endormir après la rencontre avec la conseillère financière parce que les chiffres dansaient tous seuls dans ma tête. Pourtant, j'avais pas besoin de faire de calculs, on avait déjà fait le tour de nos questions avec la conseillère. Mon cerveau était juste trop enthousiaste, faut croire.

Finalement, ce fut il y a deux semaines le douloureux retour à l'école pour moi et Mel. Heureusement, c'est notre dernière année - pour vrai, cette fois ! Cette session, les "étudiants" (prononcer avec dédain) semblent plus intelligents qu'à l'habitude. Ça c'est le fun. Heureusement, parce que les cours, eux, ne seront pas des plus palpitants.

Voilà, c'est tout pour cette semaine, revenez-vous pour le prochain épisode !

Friday, August 28, 2009

Moi, je suis précoce. Ma crise de "qui suis-je, où vais-je", typique de la quarantaine, je l'ai eue entre 17 et 19 ans. Évidemment, c'était tout sous-tendu par le grand tourbillon qu'étaient ma vie et principalement ma tête à l'époque, mais quand même.

J'ai cru qu'une fois le ménage fait dans ma tête, même si j'ai bien envoyé quelques moutons sous le lit, mais je sens la remise en question poindre depuis quelques jours. Ça sera clairement pas aussi pire cette fois, mais pareil, ça me tente pas, là! Je sais qui je suis et où je vais, et j'ai pas envie de me demander si ça me convient et si c'est ce que je veux véritablement... pas envie de regarder les autres en me demandant si c'est eux qui détiennent la vérité!

Thursday, August 27, 2009

Voulez-vous ben me dire pourquoi je me donne la peine de poser des questions pour m'éviter de perdre du temps quand les personnes à qui je pose lesdites questions me donnent des réponses sans vérifier, si bien que je me ramasse à perdre mon temps pareil?

Tuesday, August 25, 2009

AAAAAH!!!
Ya une visite libre à la maison de mes rêves en fin de semaine, et puis je peux pas y aller parce qu'on part pour le Nouveau-Brunswick dimanche!

QUARTZ EST FÂCHÉE!!!

Wednesday, August 12, 2009

Sambuca boit dans la toilette. J'en ai déjà parlé. Aujourd'hui adulte, ça ne représente même plus un défi : une patte à gauche, une patte à droite, elle se penche, voilà, ça y est, on lappe.

Ouzo boit également dans la toilette. Mais Ouzo est singulièrement plus petit (3,75 lbs) et doté d'une dextérité motrice singulièrement moins développée. Si bien que oui, bon, il a déjà sacré le camp dans la bol au moins une fois. Ça, c'est juste drôle. Ce qui l'est moins, c'est que sa taille l'empêche de mettre simplement une patte de chaque bord pour boire, et qu'il se ramasse toujours avec les pattes trempées. Ça, les amis, ça veut dire que ma bol de toilette est, une fois sur deux, humide ou sale... et c'est beaucoup moins agréable!

Saturday, August 08, 2009

That's it, people. Yesterday I looked down and they were gone.
Who, you ask?
The amazing calves all that walking and hiking in Greece had gotten me.

They're gone, and I have my regular, skinny calves back.

::sigh::

Wednesday, August 05, 2009

Quartz Is Troubled - Grocery Store Edition

Last week, Raiontzukai and I head to the grocery store. My list says we're out of parmesan, so in the pasta aisle, we make a stop in front of the grated parmesan containers and pick the one that seems to be best value for money. The brand is Cracker Barrel, but I seem to have temporarily forgotten that there's no such thing as Cracker Barrel parmesan.

So we head home and put the parmesan container away until last night, when we wanted to add parmesan to our salmon risotto. THAT's when I wonder about Cracker Barrel parmesan. THAT's when I notice the container says "Grated Cheddar" and there's an "Easy Macaroni" recipe on the side.

I wasn't sure until I poured the stuff into the risotto, but YES,people, it's the ACTUAL FAKE CHEESE POWDER that you find in the KD enveloppe. They sell the stuff, for god's sake!!!

Now you know.

Tuesday, August 04, 2009

Note to self - les billets pour A Chorus Line seront en vente dès lundi prochain!!!

Friday, July 31, 2009

We have a new kitten whom we called Ouzo (in order to stick with the alcoholic theme)!!! He's the cutest thing!!! Sambuca doesn't like him all that much for now and she's quite jealous (this is almost like having kids, for god's sake), though. And of course he's a baby who needs attention so we didn't sleep very well last night, BUT he's awesome!!!!

Thursday, July 30, 2009

Observation découlant d'un trip au IKEA avec Maridi et Mel, en fin de semaine passée -

Avez-vous déjà remarqué qu'en anglais, on dit "Have a good one", mais que pour trouver une utilisation équivalente en français de l'adjectif numéral, on doit se tourner vers des expressions comme "tu vas en manger toute une" ou "je vais t'en sacrer une maudite"?

Wednesday, July 29, 2009

Vous l'aurez deviné, la maudite madame au chaton n'a pas rappelé hier.

J'ai donc envoyé deux nouveaux courriels à des propriétaires de chatons à donner. Sibole, là, j'ai autre chose à faire de mon temps, moi.

Tuesday, July 28, 2009

If I may add, I don't really like the focused marketing strategy Google has implemented in Blogger.

I happen to find it inappropriate to see an ad for "Cancer Gone in 30 days" right after I post something about my Dad's cancer.
I thought I had mentioned it, but apparently I didn't.

The tumor in my Dad's lung has decreased by 45% after chemo, which is amazing news.

However, it doesn't seem to mean anything as for now he's only supposed to have a follow-up X-ray every two months to monitor the way the tumor progresses. I personally don't get it - I mean for god's sake, half of the thing is gone already, just TAKE IT OUT, DAMN IT - but obviously it doesn't work like that.
J'oubliais, autre séquelle de la Grèce, c'est que quand j'essaie de faire des phrases en espagnol, les mots de base du genre "s'il-vous-plaît", "merci", "oui" et "non" sortent invariablement en grec instinctivement.

Sinon, Raiontzukai a réussi à parler à la dame qui a le bébé minou que nous voulons, mais elle était au travail et a dit qu'elle nous rappelerait après le boulot. Ça, c'était à 16h. Là, il est 19h30 et elle a toujours pas rappelé.

Je crois qu'on va se tourner vers quelqu'un qui est plus motivé que ça à se débarrasser de son chat...
Je me suis commandé de nouvelles lunettes l'autre semaine parce que celles que j'ai ont presque 10 ans maintenant et ne sont vraiment plus à ma vue. J'ai donc puisé dans mes poches et j'ai acheté de nouveaux verres, que je suis allée chercher hier.

Mes lunettes avaient près de 10 ans, tout comme, donc, mon étui à lunettes. J'en avais un souple que j'avais magané notamment en le traînant dans une valise pendant au-dessus de quatre mois au total. La dame à la clinique d'optométrie m'a donc offert un nouvel étui. J'accepte, et elle m'en sort deux, un rouge flash et un bleu marin. Elle commence par mettre mes lunettes dans le bleu marin en m'expliquant qu'elle va essayer, mais que, ah, bon, tu vois, c'est un peu trop petit pour ta monture. Elle essaie ensuite le rouge pour constater que, alors, c'est sûr que celui-là est mieux, mais je l'ai juste dans le rouge.

Ah, mais j'aime ça, le rouge, moi !
Tu aimes ça ? Ah, euh, okay, eh bien, vendu, d'abord !

Signé : Quartz, héroïne en tout genre, y compris le genre qui permet aux cliniques d'optométrie de passer les étuis rouges que personne ne veut.

Saga d'une petite Quartz à la recherche d'un bébé minou...

Je me refuse à payer pour un animal. Dans les animaleries, c'est trop cher, et dans le cas des particuliers qui vendent leurs chatons à 20$, probablement pour avoir une meilleure garantie qu'ils iront chez des propriétaires dignes de ce nom, je trouve insensé de payer pour un animal qui n'est peut-être même pas en bonne santé. Donc, je ne paie pas, et depuis mon retour de la Grèce, j'épluche les petites annonces pour des chatons à donner.

Je suis là-dedans plus intensément depuis la semaine dernière, et je comprends pas. Il me semble que quand tu mets une annonce avec ton adresse courriel, tout particulièrement quand tu laisses SEULEMENT ton adresse courriel, eh bien tu vérifies tes courriels régulièrement. Eh bien non. J'ai même une dame qui a mis une semaine à me répondre quelque chose du genre - ah, tiens, je ne sais plus si j'ai répondu ou non à ton message?

Quant à l'autre, son délai moyen de réponse est de 36h. Dans le dernier message, elle m'invite à lui téléphoner si je veux passer... et puis on a passé la soirée à essayer de la rejoindre hier, sans succès. Ça commence à me mettre sur les nerfs ! Je veux un bébé minou !

(Notez bien que la dernière phrase n'est pas la meilleure chose à soupirer à votre chum lorsque vous vous collez devant la télé. Il y a une fraction de seconde où vous aurez dit seulement que vous vouliez un bébé, et le chum susmentionné risque de sentir son coeur s'arrêter.)

Monday, July 27, 2009

Quand je suis revenue de la Grèce, j'ai mis environ deux ou trois à jour à arrêter de serrer ma sacoche sur moi dans les endroits publics, de verrouiller les portes à double tour et de jeter le papier de toilette dans la poubelle plutôt que dans la cuvette.
Par contre, je continue d'enrouler serré le fil de mon fer plat lorsque je le remets dans mon tiroir...(Pour les incultes, enrouler le fil autour du fer n'est pas une bonne idée parce qu'il a tendance à rester tout tire-bouchonné comme ça, ce qui fait en sorte que le fil s'accroche dans ses propres tire-bouchons et vous empêche de l'étirer. Donc je l'enroule jamais. Sauf en voyage, quand je dois le ranger dans ma valise chaque matin...)

Monday, July 20, 2009

Ok, groupe, vous voulez troubler? Je vais vous faire troubler.

Allez sur le site Web et suivez le lien pour présenter une demande de carte de crédit en ligne. (Je vous promets que j'essaie pas de vous frauder !) Ensuite, indiquez votre nom, votre adresse et votre date de naissance, et répondez aux quelques petites questions qui suivent.

Cliquez sur le bouton "Suivant".

Puis TROUBLEZ !!!!!
BIG BROTHER IS WATCHING!!!!!

Monday, July 13, 2009

Oh, and it seems something's wrong with my banner, I will fix it, um, whenever I find the time!

(Apparemment t'avais raison, Peanut!)
And we're back!!!

Greece was amazing, I absolutely loved it! It was the first trip I went on that involved beaches... nice change! Everything went smoothly, as opposed to UK-Ireland, last year, which made Tweety and I crazy with stress. No stress this time!

Short summary -

Rhodes
The first island we saw was Rhodes, which is among the largest Greek islands. We spent a day in Rhodes Town and a day in Lindos. We quickly found out that Greek island towns are usually pretty small, which means you don't need a lot of time to see what there is to see in them. This is why in Lindos, we ended up spending 3 hours at the beach and not an hour, as we had planned. This is also why we had left sunscreen at the hotel and why we turned in human sunburns that afternoon. Lindos was incredible though. It's a small town with an Acropolis in ruins overlooking the small whites houses and the beach. Very happy we went.

Crete
Crete is the largest island in Greece. We could've spent a month there and not seen everything. We spent a day in Heraklion, the capital and, if I'm not mistaken, the biggest city in Crete. We spent another day in the Samaria Gorges, a 14-kilometer hike that took us 5 hours. We thought we were gonna die!!! However, when you finish the hike, you arrive at Agia Roumeli and there is A BEACH!!! We had never been that happy to see water. We spent our last day in Rethymnon, a smaller city which I really liked. It's cute, and not over-crowded. However, it took two buses passing us by and three hours to figure out how the hell to get back to our hotel, located in Ammoudara, right on the beach.

Santorini
Santorini is awesome! We only had two full days there, and I wish we'd had more. Santorini is everything you see of Greece: the white church with its blue dome, the towns located right on the cliff, above the sea. So beautiful! We spent the first day on a boat to get to the volcanic islands. Climbing to the top of the first one was more of a hike than expected, but after the Samaria Gorges, nothing compared! On our second day, we walked 12 km to get from Fira to Oia. The walk was recommended to us by our Transat representative, because the path follows the cliff all along and the view is amazing. It took us 3 hours this time. Oia has a good reputation for its sunsets, so we stayed until night came to see it.

Mykonos
Mykonos is probably the most touristic and therefore expensive island in Greece. It's worth a stop, but if you're not into nightlife, two days are enough. We met Raiontzukai and his best friend there. We tried a few beaches, went to Delos, an abandoned island nearby on which are, again, ruins.

The Continent
After Mykonos, we took a catamaran to the Continent, where we took a four-day tour which took us to the Meteora (monasteries built into rock, waaaaaay up high, extremely impressive), to Delfi, to Olympia, to Mycenae, to Nafplion, to Corinth and to Epidaurus. Epidaurus has an antique theater in which you can hear people breathing from the center even if you're sitting in the last row. To demonstrate, as it was Canada Day, as a result of twisting of my original intentions, I ended up singing O Canada solo for the whole group. Add to that that Mel had made me dress all in red and white that morning. I soooooo got screwed that day.
Anyway, the Continent has interesting sights and attractions to offer, but it's not as nice as the islands, that's for sure. I would suggest, if you're going to Greece, to start with the Continent and then go on to the islands.

Hydra
Mel and I worked with L until this spring, when she retired. However, it just so happens L married a Greek citizen and therefore has a home on Hydra island, Greece. She also happend to be there during our trip, so we spent four nights over. We had such a good time! First, Hydra is even more beautiful that Santorini. There isn't a lot to do, but there are so many beaches you can try one every day - that's what we did! The catch is there are no motor vehicles on the island and no matter where you're going, you're gonna have to go up stairs. By the time we got to L's house, we were covered in sweat, each time! It was also quite a challenge to get our luggage up there and back down to the port the day we left.

Athens
We were warned numerous times about the pickpockets in Athens, but we never felt really unsafe. Athens is huge. However, if you're into museums, it's the place for you. The Acropolis is also a must-see, although the Parthenon has been undergoing restoration work for over 10 years now. There are many archeologic sites in Athens - there are ruins everywhere: in the metro, on the streets, in the parks... everywhere! We also climbed up Lycavittos hill (another one!) and saw the National Garden.

Whew, so this is about it, guys. As a result of this month in Greece, I now keep trying to double-lock my doors and throwing toilet paper into the garbage can. And I have many Greek recipes to try out!

Thursday, June 11, 2009

So this is it.

Mel and I are leaving tonight... see you people!

Tuesday, June 09, 2009

Amazingly enough, I received my Bell calling card yesterday. Yes, they were going to deliver it within two months and they needed 10 days to even issue it, and I got it in nine business days. I really don't get it. But whatever, I got my calling card and that's good enough for me!
We're leaving in two days, now.I am SO stressed out!

Monday, June 08, 2009

Si vous cherchiez un endroit où passer une fin de semaine pour décrocher au Québec, où iriez-vous? Attention, j'ai des critères : je cherche quelque chose dans le coin de la Montérégie, genre Cantons de l'Ouest, Montréal, Laurentides... je veux une plage et possiblement d'autres activités pas exigeantes physiquement.
Explications : je veux sortir des parents de la maison pendant une fin de semaine. Idéalement, je voudrais aller à Burlington (2 h de route de chez mes parents, plage, croisière aux baleines), mais mon père n'a pas de passeport et je ne sais pas si je vais pouvoir le convaincre d'en demander un. Donc j'ai besoin d'un plan de rechange. C'est aussi pour ça que je dois éviter toute activité exigeante physiquement, parce la chimio a pas mal rongé les énergies de mon papa.Je préférerais un endroit où rester toute une fin de semaine, mais j'envisage également la possibilité de passer genre seulement une journée à la plage d'Oka.Bref, tout ça pour dire, faites vos suggestions!


Thursday, June 04, 2009

L'inconvénient, quand vous avez un combo date de naissance et nom de famille comme le mien, c'est que vous devez, à l'intérieur d'un intervalle très court, payer vos plaques et votre permis de conduire. Maintenant que le permis se paie à l'année (et assez cher, ma foi !), je n'ai même plus un an de pause.

Faut pas oublier que presque chaque année, je pars en voyage dans ladite période et je finis toujours par devoir payer tout ça juste AVANT de partir en voyage ou immédiatement APRÈS mon retour.

Ah, les difficultés de la vie.
Last night I stopped at the drugstore to buy Immodium, in case Mel or I happened to need it in Greece.

This brings me to the following question: what do you think is the single item that is most humiliating to hand the cashier in order to pay for it? Is it Immodium, condoms, pads/tampons, a pregnancy test, laxatives? Something else?

Tuesday, June 02, 2009

It seems it is not possible to issue a Bell calling card in less than 10 days. Pretty ridiculous if you ask me.

However, I was told my PIN would be available in 48 hours and I could get it by calling Customer Service. I'm still not sure whether or not this means I'll be able to make calls from Greece, but it seems I don't have a choice.

Other than that, my cell phone is acting up. Yes, the cell phone I barely ever use but was going to be quite helpful in Greece as my parents could use it to text me in case of an emergency. I bought a new battery to replace the one I've had for three years and is fading away, and somehow, this afternoon, my phone refused to let me make or receive calls, and wouldn't access some specific features - it just "rebooted". It didn't seem like the battery could be the problem, so I tested my SIM card in another phone, and another SIM card in my phone, and the results indicated the problem was my phone. I was going to pay the Rogers store a visit on my way home from work, but now the phone works fine, and, weirdly enough, the new battery I fully charged overnight needs charging again. I also noticed it has a sort of bump on it that's definitely not on my old battery, so I really don't know what's up...

Why does everything go wrong now?

Monday, June 01, 2009

Gee, is it the 21st century already?


As you may or may not know, I'm leaving for Greece in 10 days now. I'm therefore working on the last small details, such as a calling card. I usually don't call home when I'm away, I actually barely ever go online, but seeing as my dad is sick and will be getting the test results telling him what effect the chemo has had, I plan to make an exception this time.

So I began researching the calling-from-Greece issue. I opted for the Canada Direct service, which requires you to get a calling card free of charge and bills the calls you make directly on your account. So last night, I went online, read the Canada Direct website in its entirety (which isn't much) and ordered a Bell Canada calling card online.

Yes, I ordered a calling card online. It's sorta pathetic, but this is the 21st century, folks. Shopping online is the greatest invention since sliced bread - you get your merchandise at home, you don't have to make conversation with some representative/salesperson, you don't have to wait in line to get ahold of said representative/salesperson... it's just amazing. And when shipping's free, what more could you ask for?

And yes, I know, we all hate Bell. I do, anyways. Only problem is, the Canada Direct service only works with 6 (or is it 5?) company calling cards in Canada - and by "in Canada", I actually mean ACROSS Canada, so the only options in Québec are Bell and Telus. I was going to go with Telus, but as I've got my residential phone account with Bell already, I didn't see the point of creating an account with Telus, so yes, I chose the lowest low. (Sh)It happens.

After I got home from work, this evening, I checked my email. Bell had sent me a message to confirm my order. And what do you know, in this ever-evolving era of technology, guess what the delivery timeframe for my calling card is?

FOUR TO SIX WEEKS.
Seriously! Two months! For a calling card!
I created a Vegas photo album online, which I sent for processing Friday night and it was shipped today! I ordered a battery for my cell phone through ebay last week and I received this morning! Four to six weeks for a calling card, WHAT'S WRONG WITH YOU BELL PEOPLE???

If you're all like Raiontzukai, you're probably wondering "well, can't you just go to a Bell store and get the calling card?". The answer is, I don't know, probably. I just never in a hundred years expected there to be such a gap between online and in-store service.

So yeah. I emailed Bell again asking them my what-the-hell-I'm-leaving-in-10-days-you-losers question, but I probably will end up stopping by the store this week...

Wednesday, May 27, 2009

Si vous êtes une fille, vous savez à quel point c'est désagréable de magasiner une paire de pantalons.

Oui, étant donné que les vêtements de filles sont faits pour être moulés sur le corps, j'ose prétendre que la quête est moins ardue pour les hommes.

Personnellement, moi, cette saison, ya pas un pantalon qui me fait, ou presque. Ils baillent tous systématiquement dans le dos; disons que si j'étais enceinte et que j'avais la bedaine dans le dos, comme Thérèse dans La p'tite vie, ils me feraient tous très bien.

L'autre défi du magasinage, c'est de savoir quelle taille on porte dans chaque boutique. Il fut une époque où, quand vous portiez du 7, vous portiez du 7 tout le temps, et les exceptions étaient rares et inusitées. Aujourd'hui, vous portez une taille différente selon la boutique. C'est enrageant. Moi, je ne magasine plus de pantalons chez Suzy Shier, car chaque fois, j'apporte dans la cabine 5 pantalons de modèles et tailles différentes, et c'est tout trop grand. Sauf le 00, parfois. Dans les dernières semaines, j'ai fait un blitz d'essayage de pantalons chez Dynamite, pour conclure que chez Dynamite, je porte du 3 ou du 5. Je restreint donc mes quêtes de pantalons à Dynamite pour l'instant, parce que je sais ce que je porte et je peux me rendre à la cabine d'essayage avec moins de dix paires de pantalons dans les mains. De la paresse, je sais, mais bon, j'ai jamais prétendu aimer magasiner. D'où, d'ailleurs, le fait que généralement, j'essaie un modèle dans une couleur et, s'il me fait, je l'achète dans pratiquement toutes les couleurs disponibles sans les essayer.

Les girls, vous faites sans doute ça aussi. Mais méfiez-vous.

Il y a quelques semaines, j'essaie un pantalon gris chez Dynamite. Je passe des siècles dans la cabine à essayer de trancher entre le 3 et le 5, puis je finis pour opter pour le 5 (il s'est révélé depuis que j'aurais sans doute dû prendre le 3 parce que le 5 est finalement un peu grand, mais bon, je le mettrai dans la sécheuse dans l'espoir qu'il se resserre un peu). En sortant de la cabine, je me dirige vers le rack de pantalons du même modèle dans le noir, mais il ne reste plus de 5. Tant pis. Quelques jours plus tard, je me rends dans un autre Dynamite, où j'aperçois un 5 dans le noir. Comme je veux essayer d'autres vêtements, j'apporte également le pantalon dans la cabine où, surprise, il se révèle, euh, vraiment trop grand. C'est le même modèle, pourtant !

Mais bon, j'essaie une taille 3.
Vous devinez ?
Encore trop grand !!!

Je suis retournée chez Dynamite avant-hier et j'ai trouvé ce même modèle, noir, de taille 1.
Et oui, cette fois, la taille s'est avérée parfaite.

Donc, pour résumer, chez Dynamite, je porte du 5 dans les pantalons gris, et du 1 dans les pantalons noirs... Non, mais, elle est où, l'époque bénie où les tailles étaient relativement universelles?

Je pourrais également vous parler du fait que pendant les 24 premières années de ma vie, j'ai porté des souliers de taille 7 et que depuis un an ou deux, je porte du 6, mais bon. Faut bien que je travaille un peu, avant-midi.

Wednesday, May 13, 2009

This blogger is very, very unhappy to have just found out that US< Airways and United charge 15$ for the first checked piece of luggage. FIFTEEN BUCKS, damn it. Unbelievable. Seriously. And the current liquid restrictions make it impossible for anyone to only use carry-on luggage. This is ridiculous. US Airways is actually going to charge 20$ for checking the first piece of luggage as of July 9.
The good news is, I found that out before we got to the airport. I can assure you Raiontzukai and I will only be checking in one piece of luggage for the two of us.

Tuesday, May 12, 2009

Raiontzukai est un être qui aime le luxe. Personnellement, je crois que c'est mon retour du karma pour le râlage que j'ai fait endurer à DraG sur ses excès de luxe qui m'exaspéraient. Mais bon.

Le goût du luxe de Raiontzukai se trouve illustré dans l'ensemble de son mobilier. Par exemple, il a deux massives tables de salon assez impressionnantes - au point qu'Anémone avait vraiment peur de les maganer lors de notre déménagement. Il a aussi un lit queen, un supra-matelas et, surtout, comme pièce de résistance, un sofa en cuir.

Ici, je pourrais prendre le temps de vous dire à quel point je n'aime pas les divans en cuir. Je pourrais vous dire que ça glisse ou que ça colle, que c'est froid ou que c'est chaud, que c'est pas confortable, que ça se magane à rien et que même Sambuca refusait d'y mettre la patte avant que l'on ne lui installe une couverture juste pour elle. Je vais me contenter de continuer la petite histoire.

La déchéance du sofa en cuir de Raiontzukai a débuté à cause de Sambuca, justement, qui est dégriffée seulement des pattes avant. Et Sambuca, faut croire, se plaît à s'installer sur le dossier du sofa et, semble-t-il, à rater son coup de façon à retomber lourdement sur le siège.

Et un chat qui retombe, ça tente de se retenir.
Avec ses griffes, le cas échéant.

Ainsi, l'oeuvre d'art, la suprême possession de Raiontzukai est aujourd'hui ornée de quelques scratches. C'est pour ça qu'on recouvre à présent le dossier d'une couverture. (Couverture qui s'ajoute à la couverture posée là pour Sambuca et à l'autre couverture posée là pour moi. Trois couvertures sur un seul divant. Trouvez l'erreur.)

Ce soir, Raiontzukai est allée chez son meilleur ami pour qu'ils choisissent ensemble leurs diférents hébergements en Grèce. Moi, je m'installe devant "Des squelettes dans le placard" avec du vernis à ongle et j'entreprends de me faire les ongles d'orteil. Pour ce faire, j'installe ma petite bouteille sur une revue posée à côté de moi sur le divan (histoire de favoriser l'équilibre de la chose). Je fais la première couche, tout se passe bien. Je laisse sécher un peu, je suis prête pour la deuxième couche. Je me réinstalle de la même façon, j'applique le vernis sur les orteils de mon pied gauche. Aucun problème. Je trempe le pinceau dans la bouteille à côté de moi et je m'attaque au pied droit. Au bout de trois ongles, je manque de vernis, je me tourne à ma droit pour retremper mon pinceau, et... je ne vois rien à côté de moi. Simplement la revue.

Vous allez me dire que c'était prévisible.

Pendant deux secondes, je reste plantée là, le pinceau dans les airs, à essayer de me rappeler où est-ce que j'ai ben mis la bouteille de vernis, donc. Mon cerveau met deux longues secondes à me convaincre que oui, j'ai bien laissé la bouteille sur la revue à côté de moi. Elle a pas pu disparaître. Si je la vois pas, c'est que... c'est que...

Et là, je l'aperçois : la bouteille de vernis à ongle rouge-orangé ouverte tombée sur le côté dans la craque du beau divan en cuir de Raiontzukai.

J'avoue que ma première pensée est pour tout le précieux liquide gaspillé alors que la bouteille est pratiquement neuve. Shame on me.

À ma défense, j'ai tout essuyé immédiatement. J'ai même tout scrappé mes orteils et je me suis mis du vernis partout sur les mains, si bien que j'ai dû frotter à coeur perdu avec du remover pour me nettoyer les mains ensuite. Et, évidemment, c'est à ce moment, au plus fort de la crise, que Raiontzukai téléphone pour jaser hôtel. Eh bien, vous saurez que je me suis confessée immédiatement.

Et puis vraiment, maintenant, bien malin celui qui pourrait dire qu'il y a eu un accident de vernis à ongle sur ce divan-là.

Mais sinon, je peux vous garantir que ma chatte et moi, on va venir à bout de ce divan-là.