Saturday, December 23, 2006

Vendredi matin, la productivité était à son plus bas au bureau. Comme je l'ai mentionné, les mères de la section avaient amené leurs enfants au bureau. Les employés sans enfants ont donc organisé un party dans mon bureau en attendant que le déjeuner débute de façon officielle... pendant lequel le petit gars d'une des filles a semblé trouver mon visage sympathique et m'a offert trois dessins. Il était trop cute.

Moi et les gars qui sont tous petits/en couple/salauds, c'est une grande histoire d'amour.

On a donc déjeuné tout le reste de l'avant-midi et on a quitté à midi.

Pour vous donner une idée à quel point Ottawa est une ville de fonctionnaire : mon express, qui passe en général le matin et le soir, passait vendredi midi.

Une fois chez moi, j'ai fini par céder à la pression conjuguée de Peanut et des alertes météo répétées et de partir pour Montréal immédiatement plutôt que ce matin, comme je l'avais originalement prévu.

Pour vous donner encore une idée à quel point Ottawa est une ville de fonctionnaire : j'ai pogné du traffic au centre-ville pour aller prendre l'autoroute.

Peanut et Pa m'avaient tous les deux juré qu'il n'y aurait pas de traffic à Montréal hier soir, mais ils étaient dans le champ. J'ai passé une bonne demi-heure à chanter Aida à tue-tête dans mon auto afin de rester zen dans le traffic. Mais bon, je suis maintenant une vraie conductrice accomplie : quand vous avez conduit au centre-ville de Montréal en plein traffic, vous pouvez conduire n'importe où.

Chez Peanut, on s'est fait un petit souper absolument anti-gastronomique avec un mauvais vin et on a loué My Super Ex-Girlfriend. Peanut avait suggéré The Devil Wears Prada, film qui ne me semblait pas vraiment viril. J'ai cru que My Super Ex-Girlfriend serait plus intéressant pour lui et finalement, j'aurais peut-être dû me ranger à sa suggestion.

Ce matin, nous sommes allés déjeuner au resto, histoire d'épargner de la vaisselle à Peanut. Ça retardait un peu mon arrivée chez mes parents, mais bon, ça a compensé pour le déjeuner raté avec DraG il y a deux semaines.

Avec ma mère, je suis allée voir 2006 revue et corrigée au Rideau Vert en fin d'après-midi. J'ai tourné un peu en rond pour trouver le parking au terminus puisque tout a été reviré de bord dernièrement... J'ai mis quelques minutes à comprendre que si le parking 1 n'était pas indiqué, c'était parce qu'il était pas mal au même endroit, lui. C'est genre le seul truc qui n'a pas été déplacé...

Le show était vraiment drôle, trois sketches en particulier, dans l'ordre : celui sur Louis-José Houde (imitation juste parfaite), celui sur Tout le monde en parle et celui sur Céline Dion.

Là-dessus...

Friday, December 22, 2006

D'accord, je suis traumatisée.

Je vous ai déjà raconté que, petite, je me faisais des peurs avant de m'endormir.

Ce matin, les filles ont amené leurs enfants au travail et il y en a un qui, il y a quelques minutes, jouait juste derrière mon bureau avec un robot style Transformer qui faisait pas mal le même bruit que mon battement de coeur que je prenais pour un robot quand j'étais petite.

Ça donne un choc.

Thursday, December 21, 2006

You know those pink socks might be a tad too flashy when people keep telling you how beautiful they are every time you wear them at work.

It would certainly help if I actually started wearing my shoes around this place, but never mind.
Eille, ça a l'air tabarnaquement difficile de rendre un foutu dictionnaire à quelqu'un.

Ou plutôt, ça a l'air tabarnaquement difficile de faire le moindre putain d'effort pour rendre un foutu dictionnaire à quelqu'un.

(Je peux sûrement concentrer encore plus de vulgarité dans une même phrase, mais bon.)

Mars. J'accepte un emploi à l'autre bout du monde. Tout le monde le sait. Tout le monde s'en fout, mais tout le monde le sait pareil.

Juillet. Je suis encore une personne complaisante qui aime les gens et qui fait tout en son pouvoir pour leur faciliter la vie. C'est pour ça que je prête un osti de dictionnaire à quelqu'un, le temps d'un mois et demi, le temps d'un cours, pour lui épargner l'achat dudit dictionnaire.

Août. Le cours est fini, mais la personne en question sera trop occupée à consoler des hypocrites et à parler dans mon dos pour me ramener mon dictionnaire.

Septembre. Je deviens agressive. La veille de mon déménagement, après force de messages vocaux et virtuels à peu près partout sans obtenir la moindre réponse, je reçois un coup de fil où la personne en question m'explique qu'elle a CHARGÉ SA MÈRE DE VENIR ME PORTER LE DICTIONNAIRE SI ÇA LUI ADONNE.
Ça n'adonne pas à sa mère. Le JOUR MÊME de mon déménagement, je reçois un coup de fil et la foutue personne me dit qu'elle M'ENVERRA MON DICTIONNAIRE PAR LA POSTE ÉVENTUELLEMENT. Parce qu'on tient tellement à moi qu'on préfère payer un bras pour un maudit colis plutôt que d'investir cet argent-là en gaz et proposer de venir me le porter en venant me visiter.

Octobre. J'attends. Toujours rien.

Novembre. J'envoie un e-mail réclamant mon dictionnaire de façon totalement impersonnelle.

Décembre. Après m'avoir dit qu'elle me redonnerait mon dictionnaire elle-même et avoir changé d'idée, m'avoir dit que sa mère me redonnerait mon dictionnaire et avoir changé d'idée, m'avoir dit qu'elle me posterait mon dictionnaire et apparemment avoir changé d'idée, au bout d'UN MOIS, la personne a chargé ENCORE QUELQU'UN D'AUTRE de me redonner mon dictionnaire.

Là, tabarnak, j'en ai mon casque.
J'en ai rien à foutre qu'on parle dans mon dos, qu'on se crisse de moi et qu'on agisse en hypocrite. Je commence à être salement habituée et je m'en crisse.
Mais la moindre des choses quand on décide de planter un poignard dans le dos à quelqu'un, c'est au moins de lui remettre ce qu'on lui doit, histoire de se débarrasser, c â l i s s e.

Wednesday, December 20, 2006


Un jour, Peanut est revenu à l'appart' avec un Transformer. Mais pas n'importe quel - un vrai, un Transformer de collection, un foutu Transformer qui lui avait coûté 100$.
Moi, je suis anti-trucs-pas-utiles, donc un Transformer, surtout à 100$, c'était à mes yeux le summum de la dépense stupide. (À ce moment-là, du moins : Peanut s'emploi activement à repousser les limites du ridicule et de la bassesse.)
Peanut étant un professionnel du dessin par ordinateur, je l'avais mis au défi, à l'époque, de me dessiner un Transformer utile, soit un Transformer qui se transformerait en quelque chose d'autrement plus utilisable qu'un 18-roues miniatures, genre un toaster.
Ça fait au moins 2 ans de ça, mais dans les dernières semaines, Peanut s'est attelé à la tâche en question.
Je vous présente donc aujourd'hui, en primeur, Supra-toaster, le transformer qui pitche des toasts et fouette ses ennemis avec sa fiche électrique et qui, au besoin, se transforme en joli toaster 4-toasts rouge parfaitement fonctionnel.
Ok, so I just took a realistic look at the time it might take me to categorize each of my 5598 posts - and that's months, people - I figured I'll probably toy with the archives problem and incorporation of labels over the course of that process.

So do bear in mind that this blog is currently undergoing a very painful upgrade/migration and that I at Quartz's Song is eager to manage this change as smoothly as possible but that yes, it is very possible that this blog will look very, very sick for a little while.

Quartz's Song apologizes for any inconvenience.
Et en cette dernière journée de formation :
1. La torture d'un nounours pourtant oh-si-innocent;
2. Un après-midi de trop;
3. Une visite du Parlement plutôt bien, j'ai pu beeper à la sécurité d'abord parce que j'avais pas pensé à enlever ma montre et mon bracelet, mais surtout parce que le garde de sécurité qui tenait le petit bac dans lequel je devais déposer mes trucs a considéré ma boucle métallique de ceinture en m'avertissant que j'allais beeper. Je sais pas s'il croyait vraiment que je l'enlèverais pour lui faire plaisir, mais bon....;
4. Un coucou à M, qui risque de peut-être venir faire un tour ici éventuellement, que j'invite d'ailleurs à se choisir un surnom officiel de blog si ça l'intéresse;
5. Un refus de ma part de participer à l'activité sur mes principes et valeurs personnels parce que trop fourrée quant à mes principes intrinsèques et ceux que je m'emploie de mon mieux à renier;
6. Une soirée de gossage sur mon blog qui s'annonce.
I have found a temporary solution to the disappearance of my Archives page. I'll have to toy around with my template (yet again) in order to see if I can fix it, but that'll be only once the whole categorizing thing is done. Same goes for the size of the "Labels" text at the end of each post and for the "Greatest Hits" category listed in the table to the right.

New Blogger seems weird to me, I sure hope things'll smooth up once the whole upgrade is completed on my part.

Tuesday, December 19, 2006

1. As you probably have noticed, I have begun categorizing my posts and I already know I was rigth when I said that process was gonna be long and painful. It took me an hour to categorize less than the 300 most recent posts. I plan on having fun over the holidays.
2. I haven't figured out why my Archives page is gone but my guess is the address of that page must've changed with the new version. I'll look into this as soon as I can.
3. I will reduce the size of the labels listed at the end of each post, don't worry - just not tonight.
I just moved this blog to the new Blogger version. It seems to be working fine but somehow my Archives page has disappeared.

I will fix this as soon as I know why the hell that is.
Aujourd'hui :
1. Une formation où j'ai hérité d'un sac super laid que je compte essayer de faire échanger demain, d'un ultra-crayon et d'un petit collier rouge full cool dont je n'ai pas la moindre idée quoi faire avec;
2. De la bouffe, beaucoup trop de bouffe, partout, tout le temps !
3. Chanter Rudolph the Red-Nosed Reindeer sur le trottoir;
4. M'asseoir sur le trottoir pour bouder;
5. Un resto style Movenpick mais beaucoup plus marketing en ce qu'on vous donne une carte magnétique sur laquelle sont enregistrées vos transactions plutôt qu'une facture en papier qu'il ne faut pas perdre sous peine de 3h de plonge ou amende de 100$ - est-ce qu'il y a encore un Movenpick, à Montréal ?

Monday, December 18, 2006

Peanut : On dirait que ta vie est plus excitante que la mienne, ces temps-ci.
Quartz : Ha ! Ha ! HA ! C'est surprenant, après toute l'énergie que t'as consacrée à la scraper !
About 2006


There's only two weeks left to 2006 and last year I was bitching about how people view this as a new beginning when it really is just continuation, but it doesn't make it a bad thing to have a glance behind and sum it up.

So thanks to you, now I know what it is to be utterly miserable, I know what it is to have everyone stab you in the back and run away and I know what it is to have everyone turn away from you and talk trash behind your back for no reason at all. Thanks to you, I know what it is to realize that friends never care enough for you and that only a stronger feeling/bond - I'd really rather not have to think this one through - will encourage people, even if they're those with whom you share the least healthy relationships, to pull you up. Thanks to you, I know what it is not to be able to take your mind off one thing, I know what it is to cry and to actually worry whether it's physically possible to run out of tears because everytime you try to take control and stop, the tears come back within seconds and I know what it is to fail miserably to go to sleep before your body has become completely exhausted and lack sleep for months at a time. Thanks to you, I know what it is to reunite with old times and mess with your eating habits partly just for the fucking hell of it or to take your mind off things with the only tool you know works and to wake up with half-circles still visible on your arms and to feel happy about it. Thanks to you, I know what it is to lock yourself up into an empty appartment and wait for the day to pass by, I know what it is to wake up in the morning and feel absolutely terrified of the day to come, or to wake up in the morning and be deeply disappointed because it's too early and that means you have that many more hours to fill until you're exhausted enough to go back to bed. Thanks to you, I know what it is not to be able to bring yourself to so much as to get dressed after getting out of the shower in the morning, let alone blowdrying your hair or anything else. Thanks to you, I know what it is to get up in the morning and start crying right fucking away, to pray that it will just stop but still to cry for two full hours straight until you're just lucky enough for someone to stop by out of the blue. Thanks to you, I know what it is to be absolutely, completely, entirely alone. Thanks to you, I know what it is to be reminded all kinds of love are conditional and that those who claim to love you will undoubtedly judge you as soon as they're given the opportunity and I know what it is to find that you're unable of completely believing the next person who says they care about you and you'd rather they asked if they could use you straight up.

I know what it is to do horrible things because you have no more reason not to.
I know what it is to unfairly ask people to choose.
I know what it is not to keep people from doing things they'll regret when you know you should.
I know what it is to have done something wrong and not feel sorry for it.

I know what it is to entirely start over.
Bachelorette, you climb on rooftops and you bachelorette
You can turn dust into champagne
You even remembered his name
Bachelorette, the braves you painted pink for bachelorettes
You tried to show him that he can
But you can never rush a man
You must remember
You're a car girl
You're a star girl
You are at the door
The tide will turn
There's a window
There's a window
Bachelorette, you climb on rooftops and you bachelorette
You tried to show him that he can
But you can never rush a man
Bachelorette, the things you do girls
To your bachelorettes
You thought that -
You must remember
You're a car girl
You're a star girl
You are at the door
The tide will turn
There's a window
There's a window
Bachelorette, you fly alone now and you cry sometimes
There's nothing like it in the world
You'll go to paris on your own
Just bachelorette
You climb on rooftops and you bachelorette
You can turn dust into champagne
You even -
Yidiedididi ya-da-da
iy-iy-iy-iy hiy
Sorry!
CPPS a été serviable, ce matin. J'ai réellement été saisie.

Mon classeur est barré depuis mon arrivée et la traductrice qui occupait mon bureau auparavant est partie avec la clef. Ce qui ne me posait pas vraiment un problème - mais j'ai quand même eu un flash, ce matin, en discutant avec J, que la traductrice en question était présente au party de bureau vendredi dernier (je l'ai d'ailleurs trouvé super sympathique) et que j'aurais pu lui parler de la clef.

CPPS a eu ce même flash en passant devant mon bureau ce matin. C'est pourquoi elle a pris l'initiative de téléphoner à Traductrice, et puis même ensuite de revenir m'expliquer les mesures qu'elles ont établies pour que je récupère la clef de mon classeur.

Flab-ber-gas-ted.

Apparemment, CPPS a une bonne journée par mois.
A. Les trois prochaines semaines seront excellentes. Je suis en formation, repas et coupons de taxi compris, demain et mercredi, et vendredi matin, nous avons un petit déjeuner organisé avec les enfants des filles de la section (pour lequel je ferai des muffins aux carottes, voir plus loin pour l'histoire de mes carottes) et puis on part tous à midi. Quant aux deux semaines suivantes, je ne travaille que trois jours. Vive les congés payés.
B. J'étais extrêmement heureuse de voir ce matin le courriel nous annonçant que chacun doit apporter de la nourriture pour le déjeuner de vendredi, puisque j'ai vu là la possibilité de passer mon énorme quantité de carottes. Car une semaine, je me suis acheté un petit sac de trois livres de carottes. Et deux semaines plus tard, n'ayant pas touché à ce sac qui m'était par ailleurs complètement sorti de l'esprit, j'en ai racheté un autre. Je me suis donc ramassée avec six livres de carottes. Où est le problème ? vous vous demandez. Le problème, c'est que moi, je ne mange pas de carottes cuites, sauf dans les gâteaux et les muffins. Imaginez donc à quel point je déploie des trésors d'imagination pour passer mes carottes. Je suis presque venue à bout du premier sac - mes muffins aux carottes pour vendredi me permettront sans doute de l'atteindre complètement. Du moins, je l'espère. Sinon, j'ai des radis et des oeufs à passer également, alors je connais une fille qui risque de manger pas mal de salades la semaine prochaine.
C. Sinon, tant qu'à être dans le sujet, j'ai un restant de patates qui tirent tranquillement vers le vert que j'envisage d'envoyer par colis anonyme à un certain nombre de personnes à qui le droit de vivre aurait dû être refusé il y a longtemps.
Ok, êtes-vous prêts pour un nouveau choc ?

Ce matin, je discutais avec une collègue de bureau qui n'a pas pu venir à notre petite soirée de samedi. Je lui ai expliqué que je m'étais fait avoir et que moi, la fille qui garde généralement les sacoches, j'avais été prise pour danser. On a discuté de mon manque d'intérêt et de talent pour la danse, et elle a décrété qu'il fallait que je remédie à ce problème, ajoutant qu'elle et une autre fille que je connais comptaient s'inscrire à un cours de danse hip-hop en janvier, que c'était pas cher et que je pourrais me joindre à elles.

Quand on pense que ça fait quelques jours que je me dis que j'aimerais m'inscrire à un cours quelconque pour bouger un peu mais que j'ai pas envie de m'inscrire seule, c'est difficile de prendre ça autrement que pour un signe.

Je me cogne un peu la tête sur les murs à la simple idée de, mais je me motive en pensant à plusieurs trucs :
1. D'abord, et surtout, j'ai lu quelque part que c'est extrêmement sain de se mettre dans des situations où on sort de sa zone de confort et que c'est ce qui nous permet d'avancer et je SAIS que c'est vrai et c'est pas pour rien que j'habite aujourd'hui à l'autre bout du monde dans une ville où je ne connais rien, ce qui entraîne l'idée suivante;
2. Fiona Apple a écrit But I'm good at being uncomfortable - so I can't stop changing all the time et je sais que j'excelle à l'art d'être inconfortable moi aussi;
3. J'ai un bagage de ballet-jazz, de danse aérobique, de comédie musicale et de 10 ans de piano, donc je possède un sens du rythme et une coordination sensés être honnêtes;
4. C'est un cours pour débutant. Débutant. Débutant. Je peux pas être siiii mauvaise que ça, quand même.

En fouillant pour obtenir les infos, tout à l'heure, par contre, j'ai lu que, comme je le craignais, il y a un spectacle prévu à la fin du cours.
J'ai éclaté de rire.

Fallait bien, j'étais quand même pas pour pleurer....
Funny.

Apparently somebody tried to access my Blogger account this morning as I received an e-mail inviting me to click a link so as to choose a new password...

Sunday, December 17, 2006

Ok, so this is the new template. I will be tweaking little minor details you guys will barely notice in a few days.

Welcome to Quartz's Song v2.0 - Exile, people.
I am being interrupted, but the most part of the new template is online. I still have to modify some things, but this is the general feel of it.

Don't mind the colors of the guestbook, Signmyguestbook is currently refusing to let me change anything.
Warning: within the next few minutes I will be tentatively implementing my new template, which will undoubtedly look screwed up for a little while as I try to fix it.

If all goes well, it will be its official introduction.

Now bow your heads and pray with me...

Because I keep my promises - this is my graduation picture. This is certainly not my best smile, but I was trying to hide the fact that I felt thoroughly weird about the photographer congratulating me. So there you have it.
[1.] What did you do in 2006 that you have never done before?
The thing that jumps to my mind I can't mention, so I'll go with: I flew.

[2.] Did you keep all of last years resolutions?
I don't make New Year's resolutions.

[3.] Have you any resolutions for next year?
No. See above.

[4.] What countries did you visit?
Spain.

[5.] What would you like to have in 2007 that you didn't have in 2006?
Actual friends.

[6.] What date in 2006 will remain etched in your memory?
GOD, I said I wasn't going to mention it...

[7.] What was your biggest achievement of the year?
Graduating with distinction and having a dream job crashland on my head.

[8.] What was your biggest failure?
I failed nothing this year.

[9.] Did you suffer any illness or injury?
No!

[10.] What was the best thing you bought?
A trip to Madrid.

[11.] Who's behaviour made you appalled and depressed?
Pretty much everyone's, but mostly that of a person whose name won't ever be mentioned on this blog again.

[12.] Where did most of your money go?
Moving, traveling and furniture.

[13.] What did you get really really really excited about?
Trip to Madrid.

[14.] What songs will always remind you of 2006?
Hmmm, good question. Not sure.

[15.] Compared to this time last year are you :
[A] Fatter or thinner? The same! Yes! My weight was stable this year! Let's celebrate with champagne!
[B] Happier or sadder? Happier.
[C] Richer or poorer? Richer.

[16.] What do you wish you'd done more of?
Money?

[17.] What do you wish you'd done less of?
Crying.

[18.] How will you be spending Christmas?
With family.

[19.] Which LJ users did you meet for the first time?
N/A.

[20.] Did you fall in love in 2006?
Nope.

[21.] How many one night stands?
None.

[22] What was your favourite TV show?
Hmmm.... Les hauts et les bas de Sophie Paquin.

[23.] Do you hate anyone now that you didn't hate this time last year?
Yes.

[24.] What was/were the best books you read?
The Da Vinci Code.

[25.] What was your greatest musical discovery?
Tori's b-sides.

[26.] What did you want and get?
A trip.
And the censored episode, I guess....??

[27.] What did you want and not get?
Actual friends.

[28.] What was your favourite film this year?
Ice Age 2.

[29.] What did you do on your birthday and how old were you?
Went out to a restaurant. I turned 23.

[30.] What one thing would have made your year more satisfying?
The death of several persons.

[31.] How would you describe your personal fashion concept in 2005?
I never analyzed my fashion concept. Do I even have one?

[32.] What kept you sane?
I certainly didn't remain sane this year.

[33.] Which celebrity did you fancy the most?
None.

[34.] Which political issue stirred you the most?
No idea.

[35.] Who did you miss?
Those I missed know who they are.

[36.] Tell us a valuable life lesson you learned this year?
Moral principles are of no use. Just do what you want and stop taking other people into account because when their turn comes, they won't stop to think of you.
Assoyez-vous. Sérieusement. Assoyez-vous. Vous allez avoir un choc.

C'est fait ?

D'accord. Prenez une grande respiration, bloquez.

J'y vais.

Savez-vous ce que j'ai fait hier ?

Je suis allée danser.

Ok, contrôlez votre respiration, gardez un rythme constant, pas trop rapide.
Voilà, comme ça. Je veux quand même pas que vous tombiez dans les pommes.

Sinon, j'ai découvert deux restos (dont une pâtisserie où le comptoir de présentation des desserts est à faire damner), identifié un pattern à potentiel déprimant et établi que ma présence dans une auto, à caller les stops, est très importante.

Maintenant, je vous laisse tranquillement vous remettre du choc initial.