Friday, June 10, 2005

Je suis présentement à l'intérieur, à l'air climatisé, dans un environnement contrôlé, par contre, je sais que c'est extrêmement humide à l'extérieur, parce que mes cheveux, dociles ce matin, sont tous frisouillés cet après-midi. Quel calvaire.

Parce que c'est pas si facile qu'on croit, être fonctionnaire...

J'ai présentement un mal de tête lancinant, j'ai aussi mal à l'estomac et j'ai dû me twister un truc dans la hanche parce que ça fait mal et je boîte un peu.

Ça magane, être fonctionnaire. Les fonctionnaires ont besoin d'aide. Parrainez un fonctionnaire. Pour seulement le prix de votre café quotidien, un fonctionnaire pourra avoir droit à de l'ibuprofène qui soulagera ses souffrances. Pensez-y.

Toujours pas reçu de nouvelles de M. Sexy par rapport à ma réservation des billets. Puisque j'ai eu une réponse à mon premier e-mail dès le lendemain, j'imagine qu'il l'a eu mais qu'il a tout simplement pas cru bon de me confirmer ma réservation. Enfin.

Sinon, je vous annonce en exclusivité que Tweety a décidé que, au cours de notre voyage en Angleterre, nous allions aller nous foutre devant un des légendaires gardes qui doivent garder leur sérieux pour essayer de les faire rire.
(Je voyais d'ailleurs vraiment pas comment qu'on pourrait s'y prendre, mais j'ai trouvé une idée. Quand on était en secondaire I, on avait passé par une phase prenons-des-photos-à-l'école et une fille, j'ai jamais trop compris pourquoi, avait amené une tonne d'accessoires... des pince-nez, des casques de bain, des brosses à dos, enfin, vous voyez le genre... et puis on s'était toutes rendues dans les douches (on devait être 6 ou 7) pour prendre des photos de nous avec des pince-nez et des casques de bain. Oui, je réalise que c'est vraiment honteux et que je devrais pas rendre ça public, mais je crois sérieusement que si on apporte un pince-nez et d'autres accessoires du genre pour se faire photographier avec un garde, ça risque d'être salement comique.)

Thursday, June 09, 2005

Note to self: Tori Amos' tickets cost between 40$ and 55$ apiece.

Wednesday, June 08, 2005

Avis : (je croule sous les nouvelles de shows ces temps-ci)

Tori Amos sera au Centre Bell à la fin août. Si ya quelqu'un, sur la Terre, n'importe où, qui voudrait bien y aller avec moi, faites-moi signe ! Ma mère s'est déclarée prête à m'accompagner si je trouvais personne, mais bon... Si ya quelqu'un qui aime Tori Amos - je suis votre amie !

Tweety : EST-CE QUE TU VAS POUVOIR DEMANDER À TA SOEUR SI JE VAIS POUVOIR LUI EMPRUNTER ???? Lire la série était dans mes plans à court terme depuis que j'ai vu le film - je dois avouer que je suis à la recherche d'une citation par rapport au fait que ya rien de plus utile sur terre qu'une serviette, j'ai malheureusement pas retenu ce qu'ils disaient au cinéma... je devais être trop occupée à me bidonner sur le dos du pauvre Marvin-le-robot-dépressif...

Rob: oh, wow. I never knew you could click on the logo. Of course I never sat in front of my computer wondering about the Halloween logo. Oh well. Thanks. :)

How nice.

Am translating the CF oath of allegiance, which ends with "So help me God".

That's all I needed to suddenly have Monsters Inc. "Put that thing back where it came from or so help me" stuck in my head!

Messages en raffale à Tweety :
a. Ah, je savais pas que t'avais un horaire aussi merdique ! Tant pis, mais je vois vraiment pas comment l'équipe des bleus va bien pouvoir s'y prendre pour déménager les meubles... parce que finalement, le départ de Peanut est vers midi. Il va bien vouloir venir faire son tour avant d'y aller, mais je serais étonnée que le déplacement des meubles ait lieu à neuf heures le matin.
b. Moi, je risque d'être là pratiquement toute la fin de semaine. C'est vraiment trop plate que j'aie aucun muscle.
c. Quoi ? Quoi ? RENT en film ? Avec les acteurs de Broadway ? Mais t'as su ça quand ? où ? pourquoi ? comment ? Mais oui, je veux le voir, je veux même le DVD une fois qu'il sera sur le marché et ensuite j'ai bien l'intention d'apprendre tous les dialogues par coeur !

Is today a sort of holiday? 'Cuz Google's gone weird, as it usually does on Christmas or Halloween, but I really can't make anything of its current look!

(and yes, I do know it would be kinda shameful for a person to be reminded of holidays by Google)

Tuesday, June 07, 2005

Tweety : reçu un e-mail de M. Sexy (qui n'a pas reconnu mon nom, bon, tant pis) qui me dit qu'il peut me mettre des billets de côté et qu'il suffira de payer à la porte. Je lui ai demandé deux billets pour le 17.

Parce qu'à chaque endroit remplis de gens sympathiques il faut au moins une personne achalante...

Je ne COMPRENDS PAS la logique des gens qui croient qu'ils doivent vous parler de leur vie pendant 15 minutes quand ils ne font que vous croiser en se rendant à la salle de bain ou qui, mieux encore, croient le moment venu de venir vous jaser ça pendant leur heure de diner... sans accorder quelque considération que ce soit au fait que VOUS, vous n'êtes pas en pause et vous aimeriez bien faire avancer votre travail.

Je comprends pas les gens qui se démènent au plus haut point juste pour vous parler d'eux. C'est vrai, non, on se peut se trouver extraordinaire tout seul dans un coin, pourquoi est-ce qu'il faut absolument qu'ils prennent la peine de se rendre jusqu'à moi pour m'en parler ? Parce que moi, personnellement, je m'en fiche un peu de savoir ce qu'ils vont faire sur leur heure de diner, surtout si c'est un truc super commun.

Tweety : bah je sais pas, moi, on m'a dit que c'était le 18 et j'ai pas posé de questions.
Quant au lift, je sais pas, au pire, tu peux te rendre en quelque part à Chambly si t'aimes mieux pas aller trop loin et je peux aller te chercher... enfin, tu comprends le principe. De toute manière, je te redonne des nouvelles dès que j'aurai reçu une réponse à mon e-mail et on s'en reparle !

J'ai reçu hier un coup de fil de Jo, qui voulait savoir si Peanut allait, lui aussi, venir les aider à déménager pendant la fin de semaine de la St-Jean. Moi, j'ai déjà dit que j'allais pouvoir être là pratiquement toute la fin de semaine puisque je travaille pas. Sauf que moi, on m'avait dit que le déménagement avait lieu le 24 : il s'avère finalement que l'équipe des gars déménagera les meubles le 25... date à laquelle Peanut s'est prévu un tournoi de golf.

Ça serait pas si mal si un truc du genre arrivait à l'équipe des filles : selon la liste que Matinée m'a donnée hier, celle-ci sera constituée de 6 ou 7 filles, ce qui fait hautement la job. L'équipe des gars, Peanut inclus... compte exactement 4 personnes. Reste encore à connaître l'heure exacte du début du tournoi de golf, mais Peanut pourra sûrement se présenter avant et après celui-ci - le problème reste entier.

Ma solution, qui a semblé enchanter Jo, était de booster Tweety aux stéroïdes, puisqu'elle, contrairement à moi qui doit travailler constamment sur mon ordinateur, a le temps, en tant que préposé à l'accueil, de faire des push-up et des sit-up sur ses heures de travail.
Plus sérieusement, Tweety, puisque AmideMaths a refait surface, penses-tu qu'il serait intéressé à participer au déménagement ?

Monday, June 06, 2005

D'accord. J'ai menti. En relisant l'article, je me suis rendue compte que M. Sexy travaillait dans l'ombre pour la production de Starmania. C'est pas trop grave, ça va quand même être super bon (parce qu'avouons-le, il était pas une giga vedette de la comédie, aussi sexy qu'il ait pu être), mais bon, au cas où il aurait été votre principale motivation à voir le show (et non, ce n'est pas mon cas, même si mon enthousiasme peut porter à croire le contraire !), je me suis dit que j'étais mieux d'avertir...

Sinon, si vous voulez vous marrer avec moi, appréciez la petite anecdote suivante.
Moi, ce que je trouve comique, c'est quand THE gars de char s'achète finalement son char de rêve, et que ce char de rêve est un Integra 1997. (peut-être pas exactement 1997, mais dans ce goût-là)
Ce qui me fait carrément me rouler à terre, c'est quand ce même gars de char donne l'affectueux petit surtout de "teg" à son char.

Parlant de ça, j'avais complètement oublié d'annoncer ici qu'à la suite d'un gros brainstorming de groupe à la fête de Tweety, j'ai résolu de nommer ma toto à moi "Tweenie".
Cet après-midi, en sortant de la job, j'ai aperçu Marie-Élaine Thibert dans une boutique. C'est pas vraiment important, mais maintenant, tous les gens qui vont entrer son nom comme mot-clef dans Google vont atterir sur mon blog. Toutes les raisons sont bonnes pour se faire de la pub.

Tweety : merci, merci, merci ! Je vais donc envoyer un e-mail à l'adresse qui était donnée dans l'article et je te redonne des nouvelles ! Je vais essayer de prendre les billets pour le vendredi vu que le samedi, c'est la fête des pères - est-ce que tu vas avoir besoin d'un lift ?

If there is one word in English language that I hate, it's «uphold».

(at least, today it is. might change tomorrow. but «to uphold» really is a pain.)

TROIS faux numéros, ça finit plus, ça finit plus !

Moi, je dois avouer que ce qui me trouble, ici, c'est à quel point les gens se forcent pour que les stagiaires se sentent les bienvenus. Bon, d'accord, ya les gens à qui je parle régulièrement, soit le petit groupe de la pause-café et deux ou trois autres personnes avec qui j'ai pas le choix d'avoir des contacts réguliers (Madame Administration ou Chef-d'Équipe, par exemple). Et puis il y a les autres. Les autres qu'on m'a présenté à la première journée mais que je ne croise pratiquement jamais. Il y en a deux comme ça. On ne fait que se croiser une fois de temps en temps dans le dédale de carton gris, mais ils essaient vraiment très fort d'être ultra-sympathiques. C'est simple, on dirait qu'ils ont les mots INTÉGRONS LES STAGIAIRES écrits dans le front. Le gars qui, sortant de nulle part, invite soudain les stagiaires à diner. La fille qui semble désespérément heureuse de me voir au détour d'un corridor. C'est vraiment incroyable.

Quelqu'un veut passer la soirée avec moi ? Je crois qu'il fera pas beau et je sais vraiment pas ce que je vais faire s'il pleut.
J'aimerais faire avancer un peu le voyage, mais j'attends toujours des nouvelles de Tweety. J'imagine que je pourrais commencer les attractions de Londres.

Quelqu'un veut venir voir Starmania avec moi ? Même Peanut m'a laissée tomber, il part le vendredi soir pour passer la fin de semaine avec ses parents, Tweety, il faut vraiment que tu viennes !
C'est quand même drôle, la nuit dernière, j'ai rêvé à la comédie, et le soir même, je tombe sur cet article-là.

Quelqu'un sait ce que je pourrais donner à mon père pour la fête des pères ? Moi, je sèche.

Quelqu'un pourrait m'insuffler un peu de motivation ? Mon texte renferme trop de termes consacrés que j'arrive pas à trouver.

Sunday, June 05, 2005

En feuilletant le journal local, un petit article annonçant Starmania a accroché mon regard et j'ai commencé à lire... pour apprendre que c'est une troupe formée majoritairement d'anciens de la comédie qui la présente à l'école secondaire juste à côté de chez moi dans deux semaines ! Ya plusieurs personnes que je connais (dont le seul, l'unique et le légendaire M. Sexy qui à lui seul doit occuper le top 5 de mes meilleurs souvenirs de la première année de la comédie, le numéro 1 étant les 20 minutes passées à chanter pleins de tounes de RENT pendant la soirée à la pizzéria après la première du show...!) et j'aimerais vraiment beaucoup y aller !

Tweety ? S'il-te-plaît, s'il-te-plaît, s'il-te-plaît? C'est les 17 et 18 juin prochains, à huit heures, juste à côté de chez moi, à 8 heures, et les billets sont 10$. Je suis même prête à aller te chercher au Fort si Crappy the Crap Car et sa Poupoune hawaïennes ne se rendent pas chez moi... Ça fait des années que je rêve de voir Starmania !
Donc, si ya n'importe qui d'autre sur cette terre qui tombe sur mon blog et qui veut bien m'accompagner... C'est Starmania avec les meilleurs de la comédie (je les endosse entièrement !), pas cher et avec M. Sexy ! C'est une occasion qui ne se représentera pas de sitôt !!! Saisissez-la !
Dear god : COED Sportswear. (thanks to Rob, who's officially a freak as of today)
Si vous voulez vous sentir vraiment grano, badigeonnez-vous de crème solaire et enfourchez votre vélo pour aller à l'épicerie acheter un paquet d'échalotes et du persil frais. (vous vouliez également avoir l'air moins grano en allant porter une de vos chaussures dont la semelle est tranquillement en train de mourir chez le cordonnier, mais le cordonnier, autant grano que vous, est fermé le dimanche)
Encore mieux : reprenez votre vélo pour revenir à la maison et faites un détour par la pharmarcie pour acheter des billets d'autobus.

Ensuite, parce que ces activités granos combinées au soleil vous auront mis de bonne humeur, vous serez capable de faire du sô-cial avec votre voisine qui vous attend sur son perron, et même que vous vous sentirez d'humeur à aller cogner chez Grébiche pour aller lui porter le courrier que le facteur a malencontreusement placé dans votre boîte.
Parce que je soutiens mes proches dans leurs tâtonnements virtuels, voici le blog de Peanut, Sex and Rock. Je tiens à souligner que je n'endosse pas le contenu ni les liens. Mais comme je risque de passer pas mal de temps à tenter de faire des modifications à son template et que, pour ça, je lui demande une mention et un lien permanent, je suis aussi bien de lui renvoyer l'ascenseur (à l'avance...!)

Parce que vous vous ennuyez des détails de ma vie :

Vendredi :
Après une longue journée au travail (la semaine a été longue, bordel que j'avais hâte qu'elle finisse), Peanut et moi sommes allés souper sur une terrasse du Vieux-Port parce que notre programme de la soirée était assez chargé et que souper à la maison nous ferait perdre du temps.

Après le souper, nous dirigeons vers le IKÉA pour, enfin, nous procurer notre fameux futon. Faisons un court arrêt à la maison pour décharger le tout avant de se diriger vers le centre d'achat, parce que Peanut a besoin de linge et que moi, j'ai besoin de linge spécifique à l'activité du lendemain, donc, de façon plutôt urgente.

Nous arrêtons à la première boutique pour Peanut. Y passons une heure, et il en ressort avec 3 paires de bermudas et 3 chemises (j'ai eu le droit d'en choisir une, je m'estime satisfaite).
Deuxième arrêt, une boutique pour moi, on y passe, ouf, un maximum d'une demi-heure, je me fais zyeuter par une madame et sa petite fille qui attendent après la fille dans la cabine à côté de la mienne, j'aimerais donc en profiter pour dire aux gens que c'est vraiment ACHALANT que tout le monde vous regarde quand vous essayez seulement de vous acheter des shorts en paix !
Faisons une troisième boutique, Peanut en ressort avec des pantalons.

Il est près de neuf heures, nous sortons du centre d'achat, morts tous les deux, et nous dirigeons vers la maison, où Peanut entreprend de monter le futon. La tentative est abandonnée parce que finalement, ça fait trop de bruit pour ne pas incommoder les autres locataires et nous allons faire dodo.

Samedi :
Dès le levée, l'activité montage de futon recommence. Après avoir réussi à monter la base, c'est le tour de l'activité réaménageons le salon. On a changé de places le fauteuil, le divan et la table de coin environ 3 fois avant que je me déclare satisfaite... On a ensuite développé le matelas, lui a enfilé sa housse et l'a accroché sur sa base. On a maintenant un futon rouge. Suis contente.

Cette activité finie, on embarque dans l'auto pour aller rejoindre les amis de Peanut parce que je me suis laissée convaincre d'aller faire du kayak à l'unique condition qu'on me sauve si je câlissais mon camp.

Ça s'est plutôt bien passé, personne n'a câlissé le camp dans l'eau, et ce matin, j'ai mal dans le dos les épaules et les cuisses. J'ai également un bout de dos irrité à force de cogner sur le haut du siège. Mais bon.

On a passé le restant de l'après-midi et de la soirée à tourner en rond un peu, finalement, on est allés soupé chez les parents de Peanut parce qu'on voulait un BBQ, et puis je me suis fait attaquer par les moustiques sur le coup de neuf heures. C'était une conspiration.

Voilà. J'ai vraiment très mal dans le dos.